« Comment préparer et améliorer votre future retraite ? »

Retraite Avis d'Expert 0

Tribune de Christophe Decaix, associé fondateur du cabinet 2B Patrimoine.

Boursier.com

La réforme des retraites est sur le point de se mettre en place. Qu’il y ait ou pas de grands bouleversements qui en découlent et quel que soit le résultat des débats qui vont se dérouler, cela doit vous inciter à regarder à titre personnel comment préparer et améliorer votre future retraite.

Pour ce faire, différents dispositifs s’ouvrent à vous nécessitant la mise en place d’une épargne qui sera fonction de votre horizon de placement, ou de la date à laquelle vous pourrez prétendre à faire valoir vos droits à la retraite. Cette amélioration pourra se faire sur deux grandes familles de placements, l’investissement dans l’immobilier, sous toutes ses formes, et les placements financiers.

Comment se créer un revenu complémentaire en investissant dans l’immobilier ?

L’immobilier peut être à terme une source de revenu récurrent et cet investissement peut se faire sous diverses formes qui peuvent être sélectionnées en fonction de votre situation. Investir en ayant un objectif de défiscaliser, investir en recherchant à terme une optimisation de sa fiscalité, investir avec ou sans financement : tout est possible.

  • Les dispositif Pinel, Pinel +, ou Pinel Outre-Mer sont des moyens qui permettent de générer un patrimoine immobilier en ayant un effort d’épargne qui peut être réduit selon le montage financier retenu mais l’horizon d’une opération de ce type nécessite au moins 9 ans. La couverture des mensualités du crédit se fera en partie grâce à la réduction d’impôt dont vous bénéficierez, aux loyers que vous percevrez, et à un effort d’épargne pouvant, sur certaines opérations, être très faible.
  • Acquérir un bien immobilier pour le louer en meublé est ici un moyen de se projeter dans l’avenir en générant un revenu qui sera non fiscalisé pendant une longue période, grâce à la fiscalité applicable aux locations meublées. Le statut LMNP, grâce à l’amortissement du prix du bien, peut en effet permettre de se projeter dans l’avenir en ayant un revenu optimisé fiscalement. On applique ici la fiscalité des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) au réel sur une première période et lorsque les charges et l’amortissement ne suffisent plus, la fiscalité retenue sera celle du micro BIC.
  • Si vous êtes déjà propriétaire d’un logement que vous louez aujourd’hui, sachez qu’il vous est possible également, à condition que l’implantation de ce logement le permette, de modifier au prochain changement de locataire votre location nue en location meublée pour bénéficier des avantages des BIC réels avec une seule contrainte, à savoir, tenir une comptabilité, coût qui est, chaque année, amorti en raison de l’économie d’impôt que génère cette fiscalité.
  • Acquérir des parts de SCPI, autrement appelées pierre papier, est aussi un excellent moyen de générer un revenu complémentaire pour sa retraite. Cette acquisition peut se faire en pleine propriété mais également en nue-propriété, en effectuant des versements mensuels également comme une épargne classique ou avec la mise en place d’un financement. Si vous disposez d’un capital, cet investissement peut aussi se réaliser en réfléchissant sur la fiscalité à retenir, à savoir l’impôt sur le revenu ou l’impôt sur les sociétés.

Placements financiers

Bref, comme vous le constatez, l’immobilier est une source de constitution de patrimoine et de revenus à terme qui peut se réaliser avec ou sans financement. Posons-nous la même question avec les placements financiers. Classiquement, nous retenons ici les trois grandes enveloppes de placements connues de tous, en ayant en tête la fiscalité qui résulte de ces derniers.

  • Le PER, plan d’épargne retraite, représente ici un moyen de se constituer une épargne retraite avec pour objectif de dégager à terme une rente ou de récupérer le capital. L’avantage fiscal attaché à ce placement porte sur la réduction d’impôts dont vous pouvez bénéficier en déduisant chaque année le montant de vos cotisations de votre revenu imposable.
  • L’assurance vie, de son côté, garde encore aujourd’hui son attrait à condition d’avoir accès à un contrat en architecture ouverte dans le choix des supports sur lesquels vos fonds peuvent être placés. Fiscalement, l’avantage de l’assurance vie se déclenche lorsque vous récupérez un revenu de votre contrat, sur les sommes placées avant vos 70 ans. Un abattement de 9.200 € pour un couple et de 4.600 € pour un célibataire s’appliquant sur le retrait que vous réaliserez, abattement qui ne porte bien sur que sur la plus-value.
  • Enfin, le PEA ou PEA-PME qui s’adresse à des épargnants encore plus avertis que pour l’assurance vie, permet de bénéficier également à la sortie d’un avantage fiscal conséquent à savoir une exonération de la fiscalité sur la plus-value après 5 années de détention du plan.

Comme vous l’avez compris les possibilités d’amélioration de votre future retraite sont suffisamment nombreuses pour vous permettre de vous projeter et de rechercher un conseil vous permettant de sélectionner la solution qui vous convient.

Christophe Decaix

Le parcours de Christophe Decaix

Associé Fondateur, 2B Patrimoine

Christophe Decaix, juriste de formation et titulaire d'un DEA en Droit des Affaires, a travaillé dans le courtage d'assurance en qualité de chargé de grands comptes industriels durant 15 années. Il obtient un Master 2 Ingénierie du Patrimoine de l’Université de Toulouse I en 2007. Il fonde alors 2B Patrimoine, cabinet de conseil en gestion de patrimoine, afin d’apporter à ses clients un conseil de proximité et personnalisé.

Commentaires