Quels sont les risques des SCPI ?

Tendance Fiche Pratique 0

Le point sur ce placement qui bat des records en termes de collecte.

Boursier.com

Gare à ne pas avoir une vision trop simpliste des SCPI ! Ces véhicules adossés à l’immobilier donnent le plus souvent un sentiment de solidité. Mais attention à « l’image de fonds ‘prudents’ » qui leur est souvent associée : « il ne s’agit pas d’un placement garanti », rappelle la plateforme MeilleureSCPI.com. Et si la relative régularité et le niveau plutôt élevé des rendements - 4,4 % en 2019 - peuvent également faire penser que les dividendes sont stables, cela peut ne pas être le cas.

Les risques en matière de SCPI

La plateforme recense trois principaux risques pour les investisseurs : pas de garantie en capital ; des dividendes variables à la hausse comme à la baisse ; et une liquidité qui peut être limitée, l’immobilier étant « par essence peu liquide ». A ce titre, la durée de détention des parts conseillée par l’AMF est de 8 ans minimum, mais les gérants sont nombreux en ce moment à opter pour 10 à 15 ans. Sans compter d’autres éventuels écueils, pas spécifiques cette fois-ci à la SCPI : la possible défaillance de la société de gestion, même si « dans ce cas la gestion est transférée à une autre société de gestion », ou encore le risque de devise (pour les véhicules investis à l’étranger).

Produit d'épargne facile à comprendre et ayant délivré ces dernières années de belles performances, les SCPI gagnent en popularité, mais ne doivent pas être confondus avec d’autres produits, notamment avec l’assurance vie : elles « ne sont pas interchangeables avec les fonds euros qui, eux, garantissent le capital (hors frais de gestion, le cas échéant) », insiste le site.

Une collecte à surveiller

Attention au trop-plein de collecte également, alors que l'année 2019 a enregistré un nouveau record de plus de 8,5 milliards d’euros investis en SCPI. « Un accroissement trop rapide des fonds engendre des effets qui peuvent être dilutifs en termes de performances », selon MeilleureSCPI.com. C’est pourquoi certains gérants limitent les nouvelles souscriptions, afin d’assurer la « pérennité des rendements servis ». Mais les épargnants peuvent aussi se tourner vers les SCPI à « capital fixe », qui encadrent la collecte en maintenant un capital fixe défini par les statuts.

Commentaires
Epargne
Actu0

La collecte nette du livret A semble ralentir

A fin septembre, les encours du Livret A détenu par 55 millions de Français représentaient quand même un nouveau pactole de 324,3 milliards d’euros...

Lire la suite