Epargne : l'importance du taux réel

Tendance Fiche Pratique 0

Le taux réel tient compte de l'inflation. Il est donc essentiel de le connaître pour vérifier si le capital se réévalue chaque année, surtout avec le retour actuel de l'inflation.

Boursier.com

Définition du taux réel

Le taux réel s’entend comme le taux nominal corrigé de l'inflation. L'inflation correspondant à une dépréciation de la valeur de la monnaie, le taux réel permet de vérifier rapidement si un montant épargné gagne ou perd du pouvoir d'achat au fil du temps

Calcul du taux réel

Plus concrètement, imaginons qu’une somme de 10.000 euros permette d’acheter aujourd’hui un panier de produits du même montant. Si cette somme est placée à 5%, le capital au bout d’un an sera de 10.500 euros. En parallèle, si l’inflation est de 2%, le panier de produits vaudra 10.200 euros au bout d’un an. A cette échéance, le capital épargné permettra alors d’acheter 1,029 panier (10.500/10.200). Autrement dit, le pouvoir d’achat du capital se sera apprécié de 2,9%. Ce chiffre correspond au taux réel de l’épargne.

Le taux réel se calcul donc de manière exacte grâce à la formule suivante :

1 - [(1+t) / (1+i)]

Dans cette formule, t est le taux de l’épargne et i l’inflation

Une méthode plus simple

Lorsque l’inflation reste mesurée, une méthode approximative permet d’estimer plus rapidement le taux réel. Il suffit de soustraire l’inflation du taux facial (c’est-à-dire de faire le calcul : t-i). Avec l’exemple précédent, on obtient un taux réel de 3% (5%-2%).

Taux réel négatif

Le taux réel étant le résultat d'une soustraction, il peut être négatif. Cela se produit lorsque le taux nominal est inférieur à l'inflation. En d'autres termes, un capital placé à un taux réel négatif perdra de son pouvoir d'achat au fil du temps. D'autant plus si l'on retient leur taux net d'impôts et de prélèvements.

Reste que même avec un taux réel négatif, l'érosion du capital est toujours inférieure à celle d'une somme déposée sur un compte non rémunéré.

Un enjeu pour 2018

Avec une inflation faible ces dernières années, la notion de taux réel n'a pas vraiment eu d'importance. En revanche, compte tenu du retour de l'inflation en 2018, les épargnants vont avoir tout intérêt à regarder de près cet indicateur. D'autant plus qu'en parallèle, les rendements bruts de l'épargne risquent encore de rester limités.

Exemple

Le Livret A offre aujourd'hui une rémunération de 0,75%. La Banque de France visant en parallèle une inflation de 1,2% sur l'année, le Livret A devrait servir un taux réel de -0,45% en 2018. Pour vérifier le potentiel réel de revalorisation d'un capital, il est également judicieux de calculer le taux réel net d'impôts lorsque le placement est fiscalisé.

Commentaires