Epargne et capitalisation : comment calculer son rendement ?

Tendance Fiche Pratique 0

Avec un produit de capitalisation, les intérêts viennent accroître le capital. D’où une certaine difficulté pour de nombreux épargnants à appréhender le rendement global…

Reuters

« Si je place 100 euros à 4% pendant 5 ans, j’encaisserai 20 euros au total ». Nombreux sont les épargnants qui font ce constat. Pourtant, il est rarement vrai. Ce calcul n’est valable que s’il s’agit d’intérêts simples, c’est-à-dire non capitalisés au fil de l’eau.

C’est par exemple le cas avec un produit de distribution comme l’obligation. Un épargnant qui investit 100 euros (nominal) sur une obligation à 4% percevra bien 4 euros par an et donc 20 euros sur 5 ans… s’il ne réinvestit pas ses coupons.

La notion d’intérêts composés

Ceci étant, de l’assurance-vie au PEL en passant par les livrets, une grande partie des produits proposés aux particuliers sont des produits de capitalisation. En clair, chaque année, les gains obtenus viennent automatiquement accroître le capital. Et c’est sur ce capital augmenté que se calculent les intérêts de l’année suivante.

Ici, on parle d’intérêts composés et il n’est alors plus question de multiplier le taux par le nombre d’années pour connaître le rendement global.

Prenons l’exemple extrême d’un taux de 10%. Pour 100 euros investis, l’épargnant gagnera 10 euros la première année. La deuxième année, ce même taux de 10% s’appliquera encore, mais sur un capital de 110 euros. Les intérêts seront alors de 11 euros. Ainsi, en deux ans, l’épargnant aura obtenu 21 euros de gain et non 20 euros.

Calcul

Lorsque le rendement annuel est constant, la formule à appliquer est assez simple. Le rendement global (R) se calcule de la manière suivante :

R = [(1+t)^n] -1

Dans la formule, t est le rendement annuel et n le nombre d’année.

Le tableau suivant montre les performances pouvant être obtenues sur des durées de 2 à 8 ans avec des produits rapportant entre 1% et 5% par an.

Performance globale à intérêts composés selon le rendement annuel
L'Argent & Vous
1%2%3%4%5%
2 ans2,01%4,04%6,09%8,16%10,25%
3 ans3,03%6,12%9,27%12,49%15,76%
4 ans4,06%8,24%12,55%16,99%21,55%
5 ans5,10%10,41%15,93%21,67%27,63%
6 ans6,15%12,62%19,41%26,53%34,01%
7 ans7,21%14,87%22,99%31,59%40,71%
8 ans8,29%17,17%26,68%36,86%47,75%

Attention à la fiscalité

Avec certains supports tels que le PEL ou l’assurance-vie en euros, les prélèvements sociaux sont prélevés au fil de l’eau et seuls les intérêts nets de prélèvements s’ajoutent au capital chaque année. Pour une assurance-vie en euros à 1,5%, le taux de capitalisation à retenir n’est donc pas de 1,5% mais de 1,24% (taux net après prélèvements de 17,2%). Ainsi, en 8 ans, le détenteur d'un contrat servant en moyenne 1,5% verra son capital augmenter de 10,38% et non pas de 12,65%.

Commentaires
Epargne
Actu0

Assurance-vie : faut-il s'intéresser au nouvel Eurocroissance ?

Les contrats d’assurance vie dits « Eurocroissance » sont dépoussiérés par la loi pacte du 22 mai 2019. Mais la relance de ce produit atypique, qui n’a jusqu’ici pas réussi à trouver son public, n'est pas encore gagnée.

Lire la suite
Epargne
Actu0

SCPI : les 10 plus hauts rendements en 2019

Les meilleures performances du marché sont au-dessus de la barre des 6 %. Pourtant, la tendance est à la légère baisse sur un an pour les SCPI qui se situent en haut du panier.

Lire la suite
Epargne
Fiche Pratique0

Retraites : le calendrier de vos paiements en 2020

Ce calendrier concerne l'Assurance Retraite (CNAV), le régime Agirc-Arrco, celui des fonctionnaires de l'État, des fonctionnaires territoriaux et hospitaliers (CNRACL), des travailleurs agricoles (MSA), et la Carsat.

Lire la suite