Taux du Livret A : bientôt la fin du suspense

Livrets Analyse 0

L’Insee publiera mercredi les chiffres de l’inflation à fin décembre. Des données qui permettront de calculer le taux théorique du Livret A à partir de février…

Reuters

0,25%, 0 ,50%, 0,75%... Quel sera le taux du Livret A en février prochain ? Rappelons que le taux du Livret A dépend désormais d’une formule de calcul basée sur les taux de marché et sur l’inflation. Or, l’inflation en question (à fin décembre 2015) sera connue mercredi.

Faible inflation, donc faible taux

Bientôt, il sera donc possible de faire tourner les calculettes. L’opération sera d’ailleurs assez simple à réaliser. Compte tenu des taux actuels sur les marchés, c’est la formule basée sur l’inflation qui s’imposera. Une fois connue l’inflation hors tabac à 12 mois, il suffira alors d’ajouter 0,25% et d’arrondir le tout au quart de point le plus proche pour connaître le taux théorique du Livret A.

Comme le montre le tableau suivant, une inflation nulle ou quasi nulle (comme en novembre) conduirait à un taux de 0,25% et il faudrait au minimum 0,4% d’inflation pour justifier un maintien du taux à son niveau actuel de 0,75%.

Le taux du Livret A en fonction de l'inflation
L'Argent & Vous d'après formule réglementaire
Inflation hors tabacTaux théorique du Livret A
0%0,25%
0,1%0,25%
0,2%0,50%
0,3%0,50%
0,4%0,75%
0,5%0,75%
0,6%0,75%
0,7%1%

Une dérogation toujours envisageable

Ceci étant, le résultat obtenu par l’application de la formule ne correspond pas toujours à la décision finale. Le ministère des Finances a en effet la possibilité de déroger à la règle en cas de circonstances exceptionnelles. C’est par exemple ce qui a été fait l’été dernier.

Au vu de l’inflation à fin juin (0,2% hors tabac), le taux du Livret A aurait dû chuter à 0,5% à compter d’août 2015. Mais pour ne pas trop décevoir les épargnants, Bercy a décidé de limiter le repli en fixant le taux à 0,75%.

Peu de rendement à espérer en 2016

Le gouvernement fera-t-il à nouveau un geste en cas de faible inflation ? Entre le désir de ne pas froisser les épargnants et l’obligation de ne pas alourdir le coût de financement du logement social, la décision devra être pesée. En supposant une inflation nulle (aboutissant à un taux de 0,25%), l’exécutif pourrait par exemple être tenté de couper la poire en deux en arrêtant le taux du Livret à 0,50%.

En tout cas, que le taux soit de 0,25%, de 0,50% ou de 0,75%, le Livret A risque de ne pas rapporter grand-chose cette année. Son rendement réel sera en effet pénalisé par le retour attendu de l’inflation en cours d’année (le gouvernement prévoit 1% en 2016). Bref, il vaudra peut-être mieux regarder ailleurs.

Le PEL aussi ?

Comme l’indiquait Le Monde en décembre, Bercy pourrait par la même occasion décider d’abaisser le taux du PEL. Le niveau actuel de 2% constitue en effet un plancher artificiel : en appliquant la formule dédiée, les PEL ne devraient pas offrir plus de 0,5% brut actuellement. Pour mieux coller à la réalité, et satisfaire la Banque de France, il n’est donc pas à exclure que le gouvernement rabote le taux plancher du PEL, comme cela a déjà été fait début 2015. Les épargnants peuvent toutefois se rassurer. Une telle décision ne concernerait que les nouveaux plans, le taux obtenu à l’ouverture d’un PEL étant garanti pour toute sa durée de vie.

Commentaires
Epargne
Fiche Pratique0

Livrets bancaires : sachez décrypter les offres !

Entre taux promotionnels, taux de base et primes de bienvenue, l’épargnant peut avoir du mal à s’y retrouver et à prévoir ce que sera réellement son rendement.

Lire la suite