Que rapporteront vos placements en 2016 ?

Tendance Analyse 0

L’Argent & Vous passe en revue les rendements attendus des principaux supports. Sans surprise, ils sont faibles mais doivent être comparés à une inflation également au plancher

Reuters

Les épargnants ne généreront pas de gros gains cette année avec leurs placements. Difficile en effet de trouver à l’heure actuelle, des produits offrant des rendements élevés. Les performances risquent même d’être en retrait par rapport à 2015. Tour d’horizon…

Livret A et LDD

Ici, le calcul est simple. Avec la récente décision du gouvernement de maintenir le taux à 0,75%, le Livret A et le LDD rapporteront 0,75% sur l’ensemble de l’année. Autrement dit, un livret à l’encours moyen de 4.500 euros offrira 33,75 euros d’intérêts à son détenteur.

LEP

Réservé à une clientèle plus restreinte (sous conditions de revenus) et plafonné à 7.700 euros de dépôts, le LEP sert 0,5 point de plus que le Livret A. En 2016, il affichera donc un rendement de 1,25%.

PEL

Le PEL va passer à 1% en août. La décision du gouvernement a fait les gros titres. Pourtant, les épargnants ne doivent pas être trop inquiets. Seuls les nouveaux PEL seront soumis à ce taux. La rémunération est en effet arrêtée à la date d’ouverture du plan. Autrement dit, les PEL ouverts au taux de 1,5% (depuis février dernier) continueront à servir 1,5%. Idem pour les plans plus anciens à 2%, voire 2,5%. D’où l’intérêt de ne pas les fermer

Rappelons aussi que sur les 12 premières années, les intérêts sont exonérés d’impôt. Seuls les prélèvements à 15,5% sont dus. Ainsi, un plan à 1,5% servira 1,27% net et un plan à 2,5% offrira cette année 2,11%.

Assurance-vie en euros

Moins de 2%. C’est ce que devrait rapporter en moyenne l’assurance-vie en euros en 2016. Facts & Figures attend précisément 1,95%. Et encore s’agit-il d’une moyenne. La dispersion des performances risque d’être importante avec des fonds proches de 1,5%.

En enlevant les prélèvements sociaux (payés au fil de l’eau dans ce cas), le rendement moyen ne devrait donc pas dépasser 1,65% (contre 1,95% en 2015).

Immobilier locatif

Au printemps, Meilleurtaux.com et Asterès ont estimé à 6% le rendement locatif moyen en France. Ceci étant, il faut tenir compte des charges et de la fiscalité. Ainsi, pour un ménage imposé à 30%, nos simulations récentes ont fait apparaître que le rendement net tombait entre 2,6% et 2,9% selon le poids des charges.

Ces chiffres restent supérieurs aux rendements de beaucoup de supports. Mais bien entendu, le risque n’est ici pas le même et il faut rappeler qu’en matière d’immobilier, chaque cas est particulier.

Faible inflation

Si les rendements ne sont guère attractifs, il ne faut pas oublier qu’en retour l’inflation est très faible (0,1% attendu). Ainsi, les rendements réels (inflation déduite) de nombreux supports restent acceptables dans une optique de protection de l’épargne.

A titre d’exemple, l’assurance-vie en euros devrait offrir un rendement réel moyen de 1,55%, soit moins qu’en 2015 (1,95%), mais pratiquement autant qu’en 2014 et plus qu’en 2013, 2012, 2011 et 2010.

Pour le Livret A, le rendement réel de 0,65% sera également inférieur à celui de 2015 (0,90%). Mais il correspondra peu ou prou à la performance moyenne des 12 dernières années.

Commentaires
Epargne
Fiche Pratique0

Assurance-vie : quid en cas de divorce ?

Selon la manière dont a été alimenté le contrat, le divorce peut conduire à un partage de sa valeur même s’il a été ouvert par un seul des deux conjoints

Lire la suite