Pensions : le point sur les revalorisations à venir

Retraite Analyse 0

Les pensions de base devraient augmenter de 1,85%

Reuters

Le mois d'avril est traditionnellement celui de la revalorisation des retraites. Mais entre le débat sur une nouvelle réforme des retraites, les négociations actuelles sur les régimes complémentaires et la taxe votée dans le cadre de la loi de Finances 2013, certains peuvent s'y perdre.

L'Argent & vous vous propose donc de faire le point sur les modifications à attendre à partir du 1er avril

Pensions de base

Si l'idée de la désindexation est dans l'air du temps, elle ne sera discutée que pour la prochaine réforme. En attendant, la revalorisation du régime de base est clairement encadrée. C'est à l'occasion de la réunion de la Commission économique de la nation, fin mars, qu'est calé le niveau de taux de revalorisation.

La formule consiste à retenir l'inflation hors tabac prévue pour l'année en cours et à ajouter l'écart entre l'inflation prévue et l'inflation constatée l'année précédente. Ainsi, le bénéficiaire est certain de conserver son pouvoir d'achat.

Dans le projet de loi de finance 2013, le gouvernement a basé ses hypothèses sur une inflation hors tabac de 1,75%. Quant à 2012, l'inflation hors tabac a été de 1,9% contre une prévision de 1,8%, soit un écart de 0,1% à rattraper.

Selon cette règle, les pensions de base devraient donc cette année être rehaussées de 1,85%.

Régimes complémentaires

C'est là que se situe la grande incertitude car les négociations ne sont pas terminées concernant les régimes complémentaires du privé, Agirc (cadres) Arrco (tous les salariés). Un dernier rendez-vous entre patronat et syndicats est prévu début mars, mais l'idée d'une désindexation des pensions fait son chemin. Le Medef a proposé une revalorisation à l'inflation moins 1 point, la règle étant là aussi de se baser sur l'inflation prévue pour l'année et d'ajouter le rattrapage éventuel de l'année précédente.

Si ce schéma est retenu, les versements complémentaires ne suivront donc pas la même pente que le régime de base. On peut tabler sur une hausse de 0,85%.

Contribution de solidarité

Baptisée Casa, la nouvelle contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie entrera en vigueur au 1er avril. Elle consistera à soumettre les pensions à une taxe de 0,3%. Elle viendra donc amputer d'autant la revalorisation attendue... du moins pour ceux qui y seront soumis car elle ne concernera pas tous les retraités. Seuls seront visés les retraités dont l'impôt est mis en recouvrement, c'est-à-dire ceux dont l'impôt dépasse les 61 euros. Environ 7,5 millions de personnes entrent dans cette catégorie.

Avec une prévision de recettes de 600 millions d'euros en année pleine, on peut estimer que chaque retraité règlera en moyenne une taxe de 6,67 euros par mois.

Minimum vieillesse

L'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa, ex-minimum vieillesse) est également revalorisée au 1er avril. Son évolution prochaine reste toutefois difficile à prévoir puisque les dernières revalorisations ont été fixées par décret pour cumuler un total de 25% sur 5 ans, conformément aux engagements du précédent gouvernement.

Le premier avril dernier, l'Aspa avait bénéficié d'une revalorisation de 4,7% pour atteindre un maximum de 777,16 euros pour une personne seule et de 1.237 euros par mois pour deux personnes.

Versée aux personnes à faibles ressources, l'Aspa est une allocation différentielle. Autrement dit, son montant est ajustable afin de compléter les ressources à hauteur des plafonds déterminés.

Commentaires (18)
  • Utilisateur1251323
    Utilisateur1251323posté le 23.02.2013 à 13:23

    que la france soi en faillite
    plus retaite
    plus
    vive la geurre
    je dis morte a tous
    plus besoin de penser a l argent
    fric fric fric fric fric fric mette le qqqqq

  • Utilisateur supprimé
    Utilisateur suppriméposté le 23.02.2013 à 13:19

    commencons déjà par ailgner tous les régimes spéciaux à 60ans. j'ai déjà eu l'occasion de le dire une copine de classe institutrice née en 1956 bachelière et ecole normale en 1974; elle s'en va cette année au 30 juin agée donc de 57 ans et 39 ans de cotisations. un copain né en 1957 entré à la poste à 18 ans soit 1975 est parti le 1°juillet 2012 âgé donc de 55 ans et 37 ans de cotisations. POURQUOI DEUX CATEGORIES DE FRANCAIS. restent les dockers edf ratp sncf auguilleurs du ciel douaniers. il y a à minima 12 milliards d'euros à économiser. IL FAUT SIMPLEMENT QUE FRAISE DES BOIS AI DES COUILLES
    POUR S'ATTAQUER A SA CLIENTELE ELECTORALE

  • Utilisateur1251323
    Utilisateur1251323posté le 23.02.2013 à 13:18

    la verité gene .honte a la france
    les bochs peuve revenir
    pas 7 jours
    mais 3 heure a paris

  • Utilisateur1251323
    Utilisateur1251323posté le 23.02.2013 à 12:25

    suite
    la france ne serait pas en déficite pour les retraites en général ainsi que pour la sécu

  • Utilisateur supprimé
    Utilisateur suppriméposté le 23.02.2013 à 11:35

    on va augmenter les retraites alors qu' il y a un sérieux problème de financement à moyen/long terme ... ?
    et tout faire porter par les générations qui n' y sont pas encore ???
    ben voyons !

  • Utilisateur1066540
    Utilisateur1066540posté le 21.02.2013 à 10:02

    dans le prive en ayant cotise vos 25 meilleures annees a taux plein vous n aurez jamais 1 retraite a taux plein (maxi 1350 euros car les annees ne sont pas toutes revalorisees de la meme facon et enleve 95 euros de csg/crds) + a venir 0.3% sur ttes les pensions pour ceux qui paient des impots les mutuelles sante: a 60 ans vous payer plus cher ok mais est il normal qu 1 retraite paie plus cher la TSCA la TSA(cmu) cumul taxes par 2 ces taxes ventilees vers CNAF et CNAM (lettre de ma mutuelle)

  • clicpg
    clicpgposté le 19.02.2013 à 17:29

    Par définition, une complémentaire cadres est un système par points.Pour l'information de tous ceux qui pensent qu'il n'y a aucune solution en France (pays des 35H et des assistés professionnels), le système Alsacien, basé sur un std. de départ à 65 ans pour les cadres, dégage des excédents depuis sa création et ceci malgré l'augmentation de l'espérance de vie.

  • Utilisateur858959
    Utilisateur858959posté le 19.02.2013 à 17:17

    la retaite a 1500€ pour tous y compris les cadres..puis une complaimentaire..suivant versements ..

  • charlie.C
    charlie.Cposté le 19.02.2013 à 19:24

    c'est pas encore cuba ou la corée du nord ici .....

  • clicpg
    clicpgposté le 19.02.2013 à 17:08

    "entre le débat sur une nouvelle réforme des retraites": il faut se renseigner, la réforme de 2010 prévoyait, grâce à un amendement adopté au Sénat (pour une fois que cette assemblée sert à quelque chose), une réforme "structurelle" au cours du 1er semestre 2013 pour anticiper un peu + loin qu'une législature. De toute façon Jospin, en signant le traité d'Amsterdam, a ratifié le passage de l'âge de la retraîte à 67 ans d'ici 2030: reste à annoncer l'échéancier d'allongement aux actifs français..

  • Utilisateur supprimé
    Utilisateur suppriméposté le 19.02.2013 à 14:59

    Si les Français veulent SAUVER leur système de retraite, il n'y a pas le choix :

    Il faut tout simplement : Réforme des retraites;

    Et encore plus simple, il ne devra pas s'agir de l'âge de départ, mais uniquement de la durée de cotisation. Il ne peut en être autrement.

  • Utilisateur supprimé
    Utilisateur suppriméposté le 19.02.2013 à 15:37

    L'age de départ, on agit encore dessus avec un recul trimestre par trimestre, étalé sur 8 ans. Il sera difficile d'accélérer le rythme.
    Idem pour la durée de cotisation qui va également s'allonger progressivement jusqu'en 2020.
    Reste le taux de cotisation, mais en période de "baisse du coût du travail pour restaurer la compétitivité de la France" selon l'expression consacrée, ce serait plutôt mal venu.
    Et donc pour finir la baisse des pensions. Du moins en terme de pouvoir d'achat du moins. Avec donc une revalorisation inférieure à celle de l'inflation.

    Une solution que tous ceux qui sont pour une baisse des dépenses publics devraient se satisfaire comme d'un pis-aller. L'idéal serait leur baisse en nominal, mais ça, il faut être sacrément couillu pour oser.

  • TELGIR
    TELGIRposté le 19.02.2013 à 14:57

    Mais pourquoi vouloir remonter le montant de toutes les pensions de retraite comme celui de l'inflation . Il faut distinguer les retraites en fonction des montants. Exemple l'inflation est de 1,8% ceux qui gagnent en dessous de 1500 euros auront 1,8% .Entre 1500 et 2000 ils auront 1,3% etc...
    Moi je travaille et depuis 3 ans mon augmentation est de 1,3% alors que l'inflation en 3 ans est de 5;5%. donc perte énorme et je ne pleure pas. Un peu de solidarité que diable.

  • missiles
    missilesposté le 19.02.2013 à 11:41

    (suite) a moment donné, il faudra se poser la question s'il faut vraiment se défoncer au travail pour les cadres; Dès que vous commencez à avoir un salaire convenable, on vous taxe sans retenu. Pas de bourse d'étude pour leurs enfants, pas d'aide au logement, plus ou pas d'allocation familiale bientôt, tranches de l'IR gelé, retraite complémentaire extrêmement couteuse pour une pension qui diminue d'année en année. Alors pourquoi prendre des responsabilités? Fonctionnaire, voila un beau métier

  • Utilisateur1116323
    Utilisateur1116323posté le 19.02.2013 à 14:37

    Pour le salaire élevé, les divers avantages et la satisfaction d'effectuer un travail intéressant, peut être ?

  • missiles
    missilesposté le 19.02.2013 à 11:34

    Il et sûr que le problème des retraites pour le Medef est un problème qui ne leur pose pas de problème car avec leur retraite chapeau, ils ne s'en font pas de trop pour eux. Par contre ils considèrent que les cadres ou autrement dit les couches moyennes gagnent de trop. De toute façon pour les autres retraités, ils seront couvert par les syndicats qui accepterons la désindexation sauf pour les faibles pensions. Faite ce que je dis, pas ce que fais. Voila le vrai slogan du Medef.

  • duraval
    duravalposté le 19.02.2013 à 11:16

    Ca m'étonnerait que les retraites complémentaires EDF se contentent de ça, alors qu'elles sont prélevées sur les retraites du privé !

  • mleon1
    mleon1posté le 19.02.2013 à 10:59

    Ces revalorisations des pensions complémentaires de retraite ont déjà été aléatoires et donc interrompues dans leur passé.