Livrets bancaires : quelle est la meilleure offre dans un contexte de taux au plancher ?

Livrets Analyse 0

Les livrets fiscalisés accusent désormais un gros écart de rendement par rapport au Livret A mais certains offrent encore des taux bonifiés pendant quelques mois...

Creative Commons / Ken Teegardin

Le contexte de taux obligataires négatifs continue à peser sur le rendement des produits d’épargne. Déjà très bas, le taux moyen servi par les livrets bancaires vient encore de reculer. Selon notre dernière analyse de 11 produits-phares du secteur, le rendement de base moyen du marché n’est plus que de 0,24% en novembre. Le taux le plus bas est d'ailleurs quasiment tombé à 0 : 0,03% pour le livret Epargne Orange de la banque ING !

Déduction faite du prélèvement forfaitaire unique de 30%, cela ne laisse espérer aux épargnants que 0,168% en moyenne. Ces livrets fiscalisés accusent donc désormais un écart de rendement de 0,582 point par rapport au Livret A qui, malgré son taux relativement faible de 0,75%, garde l’avantage de n’être pas fiscalisé.

Distingo se distingue

Le mois d’août avait même vu la fin de la commercialisation du livret Cetelem. Dans ce contexte, les livrets des constructeurs automobiles PSA (Distingo) et Renault (Zesto) restent largement les plus avantageux avec un taux de base de 0,8% pour Distingo et 0,9% pour Zesto. Pour ceux qui n’ont jamais détenu de livret Distingo, vous pouvez aussi bénéficier d’un taux bonifié de 3% pendant 2 mois. Cela permet de bénéficier d’un taux brut de 1,17% sur 12 mois et de battre très modestement le taux du Livret A avec 0,819% net (après fiscalité).

Quelle utilité ?

Reste qu’avec des taux si bas, on peut se demander quel intérêt peut avoir un épargnant à placer ses économies sur ces livrets bancaires fiscalisés. Pour mettre de côté une épargne de précaution, un Livret A ou un Livret de développement durable (LDD) apparaissent aujourd’hui plus adaptés. Seul leurs plafonds (22.950€ pour le Livret A et 12.000€ pour le LDD, soit 34.950 € au global) peuvent être vus comme un frein.

C’est d’ailleurs là l’un des seuls arguments qui joue actuellement en faveur des livrets ordinaires. Ils permettent de conserver en toute sécurité (et avec une petite rémunération) des sommes importantes sans engagement de durée et sans frais. Une solution pour ceux qui viennent par exemple de vendre un bien immobilier et qui comptent réemployer rapidement leurs fonds.

Taux bonifiés à l’ouverture

Les épargnants peuvent aussi bénéficier d’offres promotionnelles lors de l’ouverture d’un premier livret bancaire. Mais là aussi, ces offres se raréfient. Fortuneo vient par exemple de l'arrêter. Il n'y a plus que 4 établissements (PSA Banque, ING, BforBank et Axa Banque) qui proposent aujourd’hui des taux bonifiés (de 1% à 3%) pendant 2 à 3 mois. Cela peut ainsi permettre de booster une épargne disponible pendant quelques mois.

A SAVOIR

Le taux de rendement moyen du marché est calculé par rapport aux offres de 11 livrets : PSA Banque Distingo, Renault Zesto, Fortuneo, ING, BforBank, Boursorama Banque, Hello Bank, Monabanq, Carrefour Banque, Milleis et Axa Banque.

Commentaires