Livret A : pas de miracle à espérer en 2016

Livrets Analyse 0

Au vu de l’inflation actuelle, le taux du Livret A a très peu de chances de remonter en février prochain

Reuters

Les mois se suivent et se ressemblent sur le front de l’inflation. Si la tendance peut constituer une bonne nouvelle pour les consommateurs, elle ne laisse en revanche pas entrevoir d’amélioration concernant le taux du Livret A.

Comme chaque année, celui-ci sera révisé à compter de février. Certes, le calcul sera effectué à partir de l’inflation à fin décembre… encore inconnue. Mais le rythme des derniers mois n’augure rien de bon.

0,25% en février 2016 ?

En novembre, l’inflation hors tabac sur 12 mois a été nulle et on arrive au même résultat si l’on regarde l’inflation moyenne depuis le début de l’année.

En supposant un niveau équivalent en décembre, la rémunération du Livret devrait donc être de 0,25% en février avec une stricte application de la formule (inflation + 0,25%). Le gouvernement acceptera-t-il de laisser glisser le taux jusqu’à ce plancher ? En tout cas, même en dérogeant une nouvelle fois à la règle, il pourra difficilement aller au-delà du niveau actuel de 0,75%.

Pour justifier un relèvement du taux du Livret à seulement 1%, il faudrait une inflation de 0,7% en décembre (voir tableau). Ce qui paraît hautement improbable. Les épargnants vont donc devoir composer avec un taux bas pendant quelques mois encore.

Une éclaircie en juillet prochain ?

Si l’on se fie aux projections d’inflation du gouvernement pour 2016 (+1% sur l’année), un taux un peu plus élevé pourra à la rigueur être envisagé à partir d’août prochain lorsque le taux sera analysé au regard de l’inflation à fin juin.

En attendant, les épargnants pourront toujours se consoler en se disant que 2015 aura été une année plutôt convenable. Si la stagnation des prix se confirme sur l’ensemble de l’année, le Livret A aura rapporté 0,9% net d’inflation en 2015. Soit son meilleur score depuis 2009.

Commentaires (1)
  • Eutin
    Eutinposté le 15.12.2015 à 12:50

    mais bien sûr qui en profite le plus de cette masse d'argent en dépôt??? si ce n'est l'état providence bref comment va t-il y faire si tout les épargnant(e)s vidaient le livret A??