Livret A, assurance-vie, immobilier...: ce que rapportera votre argent en 2014

Tendance Analyse 0

L’Argent & Vous fait un tour d’horizon des performances attendues en matière d’épargne au cours de l’année. Globalement, les rendements devraient rester faibles

Reuters

Une étude réalisée l'an passé pour ING a montré que les Français étaient 38% à envisager de mettre plus d’argent de côté en 2014. Mais quels rendements peuvent-ils espérer ? L’Argent & Vous a décidé de faire le tour des principaux supports.

Livret A, LDD

Depuis août dernier, Livret A et LDD sont calés sur un taux de 1,25%. Certes, ce taux n’est pas garanti pour l’ensemble de l’année puisqu’il devra être reconsidéré cet été. Ceci étant, le gouvernement ayant déjà choisi de le maintenir malgré une inflation très basse, il y a peu de chance de le voir chuter sous 1,25% en juillet prochain. Par exemple, pour 5.000 euros placés, les épargnants devraient donc avoir un revenu assuré de 62,50 euros en 2014.

LEP

Avec un taux supérieur de 0,5% à celui du Livret A, le Livret d’épargne populaire (LEP) garantira jusqu’à cet été une rémunération de 1,75%. Rappelons que depuis le début de l’année, l’attribution du LEP n’est plus conditionnée au montant d’impôt payé mais au revenu fiscal du foyer.

Livrets fiscalisés

Depuis de longs mois, les livrets soumis à l’impôt sont moins compétitifs que les livrets réglementés. Avec des taux de marchés toujours bas, la situation ne devrait pas changer en 2014. Les 9 livrets étudiés récemment par L’Argent & Vous affichent aujourd’hui des taux de base de 1,1 à 2,2%, desquels il faut retrancher prélèvements et impôts.

Grâce aux promotions en vigueur, certains livrets permettent malgré tout d’espérer un rendement brut voisin de 3% sur 12 mois. Il est toutefois important de rappeler que les taux de base sont susceptibles d’évoluer à la hausse comme à la baisse en cours d’année.

PEL

Plus contraignant qu’un livret, le PEL se veut aussi plus rémunérateur. Cela tient au calcul de son taux qui assure un plancher de 2,5% bruts, son niveau actuel. Bref, le taux du PEL ne pourra pas descendre sous les 2,5%. Sachant qu’il n’est soumis qu’aux prélèvements à 15,5%, il servira donc 2,11% nets en 2014.

Placer son argent sur un PEL nécessite en retour de bloquer les fonds pendant 2 ans au minimum et de verser au moins 540 euros par an.

Comptes à terme

Comme les livrets bancaires, leurs taux restent peu attractifs pour 2014, à de rares exception près. Le compte Distingo de PSA offre par exemple 3,10% sur 24 mois et celui de Renault (Pepito) 2,5%. Ceci étant, il faut intégrer les contraintes de blocage des fonds et compter avec une fiscalité qui selon le niveau d'imposition peut rendre ces produits moins intéressants qu'un simple PEL.

Assurance-vie

L’année devrait rester difficile pour l’assurance-vie. Après une performance moyenne qui est ressortie à 2,76% en 2013, le rendement de l’assurance-vie en euros oscillerait entre 2,5% et 2,6% en 2014, selon Facts & Figures.

Immobilier

Les projections sont ici plus difficiles à réaliser. Mais de grandes tendances peuvent être dégagées. Pour l’immobilier coté, Robeco voit les rendements annuels baisser à 5,25% sur la période 2014-2018, alors que la société de gestion avait auparavant donné un chiffre de 5,75% pour 2013-2017.

Concernant la détention en directe, les prix de l’ancien sont attendus en baisse de 7% sur l’année. Ce qui signifie que l’investissement locatif pourrait être plus rémunérateur en 2014... si les loyers se maintiennent.

Nos calculs récents ont montré que la rentabilité locative brute était de 3,5% à Paris et de 5,9% en moyenne dans les principales villes de province. Avec une baisse des prix de 7% et en supposant un maintien des loyers, la rentabilité d’un investissement locatif réalisé en 2014 pourrait donc passer à 3,75% à Paris et à 6,3% en province.

Inflation

Bien entendu, tous ces rendements devront aussi être rapprochés de l’inflation pour déterminer la performance réelle des placements. Or, il faut souligner que si l’inflation a peu pénalisé l’épargne en 2013 (0,7% hors tabac), elle devrait être plus soutenue en 2014. Les dernières projections fixent une cible d'inflation de 1,1%.

Commentaires