Les Auvergnats et les Alsaciens épargnent plus que les Corses et les Picards

Tendance Analyse 0

Les statistiques régionales de la Banque de France montrent que les Français sont loin d’être égaux devant l’épargne. Tour d’horizon des spécificités locales...

Reuters

L’image populaire de l’Auvergnat économe est-elle un cliché ou une réalité ? Les statistiques de la Banque de France, retraitées par L’Argent & Vous au vu des populations régionales, montrent en tout cas que les comportements d’épargne varient fortement d’une région à l’autre.

Le stock d’épargne d’un Alsacien est supérieur de 50% à celui d’un Picard

Sur la base des données du mois de décembre 2014, un Alsacien dispose par exemple de 25.738 euros de dépôts bancaires en moyenne, essentiellement au travers de livrets (Livrets A, LDD, livrets fiscalisés...) et de comptes ordinaires. En Auvergne et en Rhône-Alpes, les chiffres sont assez proches avec 24.863 euros et 24.624 euros.

En revanche, le stock d’épargne par habitant apparaît bien moins important dans d’autres régions comme la Corse (19.808 euros), la Haute-Normandie (17.549 euros) ou la Picardie (17.277 euros). Notons à cet égard que les chiffres de l’Ile-de-France (45.547 euros en moyenne) sont peu significatifs, certains établissements (notamment en ligne) déclarant à Paris l’ensemble des dépôts de leurs clients.

Une épargne nette de 224 euros à près de 1.100 euros en 2014

Si ces chiffres n’offrent bien entendu qu’une vue partielle des comportements d’épargne (ils excluent par exemple l’assurance-vie), les statistiques concernant les flux d’épargne nette de 2014 (56,9 milliards d’euros) tendent tout de même à confirmer les tendances aperçues précédemment. Ainsi, sur l’année 2014, un Alsacien a mis de côté 963 euros sur des supports d’épargne liquide. Seuls les Bourguignons ont fait mieux avec 1.098 euros par tête.

Derrière, les Auvergnats (882 euros) et les Rhône-Alpins (759 euros) restent dans le peloton de tête aux côtés des Bretons (855 euros).

Ils ont ainsi largement distancé les Picards (311 euros), les Corses (309 euros), les habitants de la Haute-Normandie (270 euros) et les Champenois (224 euros).

34% des dépôts placés sur des livrets

Les données de la Banque de France montrent enfin que le recours aux livrets est également très variable d’une région à l’autre. En moyenne en France, les sommes placées sur des livrets représentent 34,4% des dépôts.

Les livrets sont particulièrement mis à profit dans le Limousin (40,8% des dépôts) ou en Languedoc-Roussillon (40,4%). Ils sont en revanche moins utilisés en Rhône-Alpes (35,8%), en Ile-de-France (27,3%) ou en Corse (29,7%). Les habitants de l’Ile de beauté préfèrent laisser leur argent sur des comptes ordinaires. Ces derniers captent en effet 43,8% des dépôts corses contre 32% à l’échelle de la métropole.

L'épargne par région
L'Argent & Vous d'après Banque de France et Insee
Dépôts au 31/12/2014Flux de dépôts en 2014
RégionEncours par habitant (€)RégionEpargne nette par habitant (€)
Ile-de-France45.547Ile-de-France2.165
Alsace25.738Bourgogne1.098
Auvergne24.863Alsace963
Rhône-Alpes24.624Auvergne882
Bretagne23.828Bretagne855
Limousin22.965Lorraine852
Champagne-Ardennes22.867Rhône-Alpes759
Bourgogne22.825Aquitaine689
Centre22.813Centre620
Midi Pyrénées22.614Basse Normandie608
Paca22.578Pays de Loire569
Pays de Loire22.198Languedoc-Roussillon543
Aquitaine21.858Paca503
Poitou-Charentes21.487Poitou-Charentes501
Basse Normandie21.377Franche-Comté424
Lorraine20.628Midi Pyrénées370
Franche-Comté20.187Nord-Pas-de-Calais320
Corse19.808Picardie311
Languedoc-Roussillon19.473Corse309
Nord-pas-de-Calais17.741Limousin271
Haute Normandie17.549Haute Normandie270
Picardie17.277Champagne- Ardennes224
Commentaires
Epargne
Actu0

Epargne salariale : les Français veulent davantage d'accompagnement

Les salariés ont une perception positive des dispositifs d’épargne salariale, qui sont surtout présents dans les grandes entreprises. Mais l'accent doit être mis sur l’accompagnement, par exemple dans le choix des supports d’investissement.

Lire la suite