Le taux du Livret d’Épargne Populaire devrait passer à 6,1% en février

Livrets Analyse 0

Sa particularité est de porter une rémunération directement calculée par rapport à l’inflation, afin de protéger l’épargne des ménages aux revenus modestes.

BCE

Les Français aux revenus modestes qui ne possèdent pas de Livret d’Épargne Populaire (LEP) ont plus que jamais intérêt à s’intéresser aux conditions d’ouverture de ce livret pour y placer leur épargne de précaution. Ce livret rapporte aujourd’hui 4,6% par an, un niveau déjà imbattable pour un tel produit d’épargne sécurisé, liquide et non fiscalisé. Mais cette rémunération va encore augmenter car sa particularité est d'être directement calculée par rapport à l’inflation, afin de protéger l’épargne des ménages aux revenus modestes.

La prochaine révision du taux du LEP est prévue le 1er février 2023, en même temps que celle du Livret A et du LDDS. D’après nos calculs, le niveau d’inflation retenu de juillet à décembre devrait finalement faire ressortir une moyenne de 6,1%. Le taux de rémunération du LEP a ainsi de grandes chances d’être porté à 6,1% le 1er février 2023, ce qui rapporterait quand même 469,7 € d’intérêts sur un an pour un livret rempli au plafond (7.700 €), à comparer à 354,2 € aujourd’hui (soit un supplément de 115,5 €).

Ce taux sera ensuite à nouveau révisé en août 2023 et il devrait se stabiliser, voire augmenter à 6,3% en prenant en compte les dernières estimations de l’Insee qui envisage un pic d’inflation à 7% en janvier-février 2023, avant un retour à environ 5,5% en juin.

Plafonds de revenus

Le LEP est ainsi réservé aux ménages ne dépassant pas certains plafonds de ressources établis en fonction de la composition du foyer (par exemple 20.296 € pour un célibataire et 31.135 € pour un couple). C’est le revenu fiscal de référence de l’année précédant celle de la demande (ou de l’avant-dernière) qui est pris en compte. Autrement dit le revenu fiscal de référence de 2020 ou 2021 pour une demande d’ouverture effectuée en 2022.

D’après des estimations de la Banque de France, seuls 37% des 18,6 millions de Français éligibles détenaient un LEP à la mi-2022 malgré un nombre record d’ouvertures (824.000) sur les cinq premiers mois de l’année. C’est en particulier les plus jeunes qui semblent s’en désintéresser ou qui n’ont en peut-être pas suffisamment d’économies à placer.

Les banques peuvent désormais interroger directement l’administration fiscale par voie électronique pour vérifier que les conditions d’éligibilité sont remplies lors de l’ouverture du livret et le restent chaque année. Si votre revenu fiscal dépasse le plafond pendant une année mais qu'il repasse en dessous l'année suivante, le LEP peut en effet être conservé. En cas de dépassement deux années de suite, la banque devra par contre le fermer.

Jusqu’à deux LEP par foyer fiscal

Le LEP est réservé aux personnes majeures résidant fiscalement en France et il ne peut pas y avoir plus de deux LEP dans un même foyer fiscal. À l'ouverture, vous devez verser 30 € minimum sur votre livret. Pour un foyer possédant deux LEP remplis au plafond, cela pourrait générer environ 955 € d’intérêts annuel à condition de disposer d’une épargne de 15.400 €.

Plafonds de ressources à ne pas dépasser pour ouvrir un LEP (revenu fiscal de référence N-2 ou N-1)
Source : ministère de l’Economie et des Finances
1 part (célibataire)20.297 €
1,5 part (personne seule avec 1 enfant)25.717 €
2 parts (couple)31.137 €
2,5 parts (couple avec 1 enfant)36.557 €
3 parts (couple avec 2 enfants)41.977 €
3,5 parts47.397 €
4 parts (couple avec 3 enfants)52.817 €
Par part supplémentaire+5.420 €
Commentaires (1)
  • Utilisateur2150802
    Utilisateur2150802posté le 08.01.2023 à 18:33

    Noël est passé.
    Stop à l électoralisme !!!!!!