Epargne : le PEA a retrouvé des adeptes

Alternatives Analyse 0

En un an, le nombre de détenteurs a progressé de 12%. Et les réformes adoptées ou à venir pourraient redonner un coup de fouet à ce produit.

Reuters

Il y a un peu plus d’un an, le PEA était au plus mal. Avec à peine plus de 4 millions de titulaires à l’automne 2017, le plan d’épargne en actions venait de toucher un point bas et se situait très loin des quelque 7 millions de détenteurs affichés en 2007.

Depuis, le PEA a repris quelques couleurs. Fin octobre 2018 (dernières données disponibles), la Banque de France estimait en effet le nombre de plans ouverts à 4,57 millions, soit une progression de 12% en un an.

Un retour sur les niveaux de 2016

Certes, comme le nombre de plans, le taux d’équipement (environ 9% de la population majeure) est loin d’avoir renoué avec les records du passé (près de 15% en 2007). Mais force est de constater que le PEA a retrouvé des adeptes, autant en tout cas qu’en 2016.

Il est également important de rappeler que ce regain d’intérêt a eu lieu en dépit de forts vents contraires sur les marchés en 2018 et du goût de plus en plus prononcé des Français pour l’assurance-vie et la gestion collective.

De nouveaux atouts

Cela peut d’ailleurs laisser espérer une poursuite du mouvement. Car le PEA va progressivement bénéficier de nouveaux atouts.

Depuis le début de l’année, il est en effet soumis à une fiscalité allégée. Les retraits opérés avant 5 ans sont désormais imposés au taux du PFU, soit 12,8%, ce qui représente un gain de 6,2 à 9,7 points par rapport à l’ancien cadre.

Le projet de loi Pacte va lui aussi apporter des améliorations avec la création du PEA jeunes et l’instauration d’un cadre plus souple en matière de retraits.

Longtemps relégué au second rang par l’assurance-vie, le PEA pourrait donc redevenir un outil incontournable de la gestion de patrimoine d’autant qu’il dispose déjà d’avantages indéniables comme la possibilité d’être converti en rente défiscalisée.

Commentaires
Epargne
Analyse0

Blocage de l’épargne : gare aux idées préconçues

Les épargnants hésitent parfois à s’engager sur certains supports redoutant un blocage de leurs fonds. Pourtant il est presque toujours possible de récupérer son argent. Explications.

Lire la suite