Combien vont vous rapporter vos Livret A et LDDS à partir du 1er août ?

Livrets Analyse 0

Le taux théorique qui sera calculé à la mi-juillet devrait se situer à 1,9%. Un petit geste du gouvernement permettrait de l'arrondir à 2% contre 1% aujourd'hui. Début 2023, on pourrait ensuite approcher les 3%...

Reuters

La publication ce jeudi par l'Insee des données provisoires de l'inflation du mois de juin permet désormais d'avoir les résultats quasi définitifs de la formule de calcul du nouveau taux d'intérêt du Livret A qui sera annoncé à la mi-juillet avant d'être appliqué le 1er août.

Un taux théorique de 1,90%

Ces résultats provisoires montrent pour le mois de juin une augmentation des prix à la consommation de 5,8% sur un an et matérialisent une nouvelle accélération de l'inflation par rapport aux mois précédents. Pas de quoi cependant bouleverser les calculs auxquels nous nous étions livrés ces dernières semaines et qui aboutissaient à un taux de rendement théorique de 1,9% pour le Livret A et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS). Les deux livrets partagent en effet la même formule de calcul du taux de rémunération, en grande partie indexée sur l’inflation.

Pour faire simple, cette formule correspond à la moyenne semestrielle du taux d’inflation des six derniers mois et des taux interbancaires à court terme de la zone Euro, avec un arrondi calculé au dixième de point le plus proche.

Une moyenne d'inflation proche de 4,5% sur 6 mois

Sur les 6 derniers mois, on arrive désormais à une moyenne d’inflation de 4,46% sur 6 mois tandis que la moyenne semestrielle des taux interbancaires (€STR) est de -0,58%. La moyenne arithmétique de ces deux composantes donne donc 1,94%, avec un arrondi à 1,90%.

En fonction de la publication de l’indice définitif des prix à la consommation du mois de juin attendue le 13 juillet, le gouverneur de la Banque de France devrait donc proposer au gouvernement à la mi-juillet un taux de 1,90%. Alors que la préservation du pouvoir d’achat fait partie des grandes priorités du gouvernement, on peut ensuite imaginer un petit geste consistant à arrondir la rémunération des deux livrets à 2%, ce qui permettrait un nouveau doublement du taux (actuellement à 1%).

Quel surplus de rémunération ?

Pour les 55 millions de détenteurs de Livret A, un taux de 2% contre 1% aujourd'hui ne révolutionnera pas le pouvoir d’achat mais restera une alternative incontournable pour placer sans aucun risque ni fiscalité une épargne de précaution. En prenant l’exemple de ceux dont le Livret A est rempli au plafond maximum de 22.950 €, les intérêts annuels passeraient de 229,5 € à 459 €. Avec 10.000 € sur son Livret A, le surplus ne serait que de 100 € par an (de 100 € à 200 €), soit un peu moins de 17 € par mois.

Au plafond, le Livret A et le LDDS permettent de placer un montant sécurisé et non fiscalisé de pratiquement 35.000 € qui pourrait générer environ 700 € d’intérêts annuels.

Une nouvelle hausse du taux en février 2023

Attention cependant, l’impact de l’inflation actuellement favorable aux taux de rémunération de ces deux livrets ne va pas durer éternellement. Avec l'hypothèse d'une nouvelle accélération de l'inflation cet automne (jusqu'à 7% d'après l'Insee), le taux du Livret A et du LDDS connaîtra sûrement une nouvelle hausse significative au 1er février 2023 (probablement entre 2,5% et 3%) en fonction de l'évolution des taux courts. Mais par la suite, le mouvement pourrait s'inverser.

Un LEP à plus de 4%

Le taux du livret d’épargne populaire (LEP) est quant à lui déterminé pour couvrir l’inflation moyenne. Il a ainsi de grandes chances d’être porté à 4,5% le 1er août et peut-être à plus de 6% début 2023. Le LEP reste cependant soumis à des plafonds de revenus et il n'est pas possible d'y placer plus de 7.700 €.

Commentaires