Assurance-vie : des niveaux de réserves très variables selon les assureurs

Assurance-Vie Analyse 0

La provision pour participation aux bénéfices, qui permet de lisser les rendements, était en moyenne de 3,58% fin 2017 selon GVfM. Mais la fourchette va de 0,48% à 7,7%...

Reuters

Provision pour participation aux bénéfices ou PPB. Cette notion est bien connue des spécialistes de l’assurance-vie. Elle constitue une réserve de rendement dont les assureurs peuvent moduler la redistribution au gré de leurs performances.

Principe de la PPB

Selon le code des assurances, un assureur est tenu de rendre à ses assurés un minimum de ses bénéfices : 85% de ses bénéfices financiers et 90% de ses bénéfices techniques. Mais il n’est pas contraint de les verser immédiatement.

Il peut décider d’en placer une partie en réserve (sous forme de PPB) en vue d’une redistribution ultérieure, au plus tard au bout de 8 ans.

Ce mécanisme permet de lisser dans le temps les rendements servis aux assurés sur les fonds en euros et notamment de faire face à un choc (en puisant dans cette réserve).

Près de 3,6% de rendement en stock

Ces dernières années, les assureurs ont très nettement accru leurs réserves sous forme de PPB. Selon Good Value for Money (GVfM), la PPB moyenne du marché est passée de 1,43% en 2012 à 3,58% fin 2017.

Plusieurs facteurs expliquent cette progression. Les assureurs ont tout d’abord été incités par les autorités à accroître leurs réserves pour faire face à d’éventuelles turbulences. Dans un contexte de taux bas, les assureurs ont aussi vu dans l’alimentation de la PPB un moyen de limiter la collecte sur les fonds en euros. Accroître la PPB revient en effet à limiter les rendements servis à court terme et donc à rendre les contrats moins attractifs.

Un matelas inégalement réparti

Les assureurs semblent donc en mesure d’absorber un choc. D’autant que la PPB moyenne pourrait grimper à près de 4% fin 2018, selon GVfM qui estime que le secteur devrait servir en moyenne 1,60% sur les fonds en euros et ainsi consacrer 0,4 point à sa PPB (lire notre article sur la ventilation des performance des assureurs)

Ceci étant, tous les assureurs ne sont pas logés à la même enseigne sur ce plan. Parmi les 47 assureurs passés en revue par GVfM (99% du marché), le niveau de PPB fluctue en effet entre 0,48% et 7,7%.

C’est chez Spirica Vie que la réserve est la plus faible. Capma&Capmi ainsi que La Mondiale Partenaire suivent avec respectivement 0,64% et 0,77%.

Le haut du tableau est quant à lui occupé par Génération Vie (Allianz) avec 7,7%, Matmut Vie (6,85%) et GMF Vie (5,61%).

Il est enfin à noter que les poids lourds du secteur (CNP Assurances et Predica) se situent légèrement au-dessus de la moyenne avec des PPB de 4,41% et 4,32%.

Commentaires
Epargne
Actu0

Les sorties de PEA bientôt soumises à la flat tax ?

Un amendement au PLF adopté par le Sénat prévoit de soumettre au PFU de 30% les gains issus d’un PEA en cas de sortie avant 5 ans. Au-delà, les PEA resteraient exonérés d’impôt.

Lire la suite