Un registre unique pour les intermédiaires en banque, finances et assurance...

Tendance Actu 0

Cet outil va permettre au consommateur de vérifier directement l'immatriculation d'un intermédiaire

Reuters

La nouvelle n'a pas fait grand bruit. Pourtant, elle va sans conteste apporter un surcroît de sécurité au consommateur en matière de services financiers. L'Orias (organisme parapublic) vient d'annoncer l'ouverture ce 15 janvier du registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finances.

Conséquence, les consommateurs sont désormais en situation de vérifier l'immatriculation d'un intermédiaire leur proposant un contrat d'assurance, une opération de banque (ex : un crédit), un service de paiement ou un conseil en investissement financier sur un site web unique www.orias.fr, précise un communiqué.

Auparavant, les informations étaient dispersées sur plusieurs sites (Banque de France, AMF...). Ce regroupement découle directement de la loi de régulation bancaire et financière du 22 octobre 2010, qui a institué le registre unique.

Pour y être inscrit, l'intermédiaire doit respecter plusieurs conditions : souscrire une assurance de responsabilité civile ou détenir un mandat, satisfaire aux exigences de capacité professionnelle, être couvert par une garantie si des fonds lui sont confiés et ne pas avoir été condamné à une liste de crimes et délits.

Afin de faciliter les vérifications de la part du client, les intermédiaires sont classés par catégorie selon les autorisations qui leur sont délivrées : intermédiaire en assurance, intermédiaire en opérations de banque, conseiller en investissements financiers et agent lié de prestataire d'investissement.

Pour prouver, si nécessaire, l'utilité de ce nouveau service, l'Orias avance un chiffre issu d'une étude menée par Opinion Way : 28% des Français disent avoir eu besoin de se renseigner sur des produits d'assurance ou de placements financiers sur les12 derniers mois.

Commentaires (1)
  • FD707
    FD707posté le 17.01.2013 à 08:49

    Pour l'instant le site n'offre au consommateur qu'un site en... construction.

Epargne
Actu0

La collecte nette du livret A semble ralentir

A fin septembre, les encours du Livret A détenu par 55 millions de Français représentaient quand même un nouveau pactole de 324,3 milliards d’euros...

Lire la suite