Un bon semestre pour l’assurance-vie, toujours portée par l’essor des UC

Assurance-Vie Actu 0

La part des cotisations en UC s’établit ainsi à 41% sur le semestre, à comparer à 39% pour l’ensemble de l’année 2021.

Reuters

Les cotisations en assurance vie ont atteint au premier semestre 2022 un niveau sans précédent depuis 2010 selon les chiffres de France Assureurs : 76,4 milliards d’euros (+0,7 milliard d’euros par rapport au 1er semestre 2021). Les cotisations en unités de compte (UC) continuent de prendre du poids à 31,5 milliards d’euros (+8 %) au détriment des supports en euros qui s’établissent à 44,9 milliards d’euros (-3%). La part des cotisations en UC s’établit ainsi à 41% sur le semestre, à comparer à 39% pour l’ensemble de l’année 2021.

Un petit mois de juin

En retranchant les retraits (prestations) qui concernent surtout les supports en euros, la collecte nette du premier semestre 2022 s’établit à 12,1 milliards d’euros, supérieure de 1,8 milliard d’euros à celle des 6 premiers mois de l’année 2021 malgré un mois de juin en retrait. Avec seulement 0,6 milliard d’euros, la collecte nette du mois dernier a en effet marqué une rupture par rapport aux mois précédents où elle dépassait régulièrement 2 milliards. On peut sûrement y voir là une certaine concurrence des Livret A et LDDS, dont le rendement va passer à 2% au 1er août, face aux supports en euros moins rémunérateurs. Sur le mois de juin, la décollecte nette représente quand même 2,6 milliards d’euros sur les fonds en euros alors que les UC affichent un solde positif de 3,2 milliards d’euros.

Contrats Eurocroissance

France Assureurs précise que la collecte nette des contrats Eurocroissance s’élève à 736 millions d’euros sur le premier semestre 2022, un niveau encore peu significatif mais quand même trois fois supérieur à celui du premier semestre de l’année 2021 (254 millions d’euros). Fin juin 2022, l’encours des fonds Eurocroissance était de 5,4 milliards d’euros (+44% sur un an) pour 351.000 contrats en cours (+19% sur un an). En échange d’une protection du capital qui n’est garantie que sur un horizon défini d’au moins 8 ans, ces fonds Eurocroissance ont pour objectif de surperformer les traditionnels fonds en euros de l’assurance vie.

A SAVOIR

L’encours des contrats d’assurance vie représentait 1.821 milliards d’euros à fin juin 2022, dont 41,4 milliards d’euros logés dans des PER (3,4 millions de détenteurs).

Commentaires