Tout savoir sur la rémunération des PEL actuels et d'ancienne génération

Tendance Actu 0

Les meilleurs Plans d’Epargne Logement (PEL) sont ceux qui ont été ouverts avant le 1er mars 2011 car ils ne sont pas limités dans le temps et leurs intérêts continuent à courir, même au bout de 15 ans...

Creative Commons / Ken Teegardin

Avec la baisse du taux de rémunération du Livret A et du Livret de développement durable (LDDS) à 0,5% depuis le 1er février, le Plan d’Epargne Logement (PEL) a retrouvé un peu d’attractivité pour son rôle de support d’épargne. Malgré sa moindre liquidité, un retrait d’argent impliquant sa fermeture, son taux de 1% brut (0,7% net) le remet quelque peu dans la course pour les ménages ayant déjà constitué une épargne de précaution sur leurs livrets.

Une restriction introduite en 2011

Mais ce sont surtout les anciens PEL qui sont plus que jamais intéressants. L’occasion de rappeler les règles et les rendements servis par les PEL ouverts par le passé…

Les meilleurs PEL sont ceux qui ont été ouverts avant le 1er mars 2011 car ils ne sont pas limités dans le temps et leurs intérêts continuent à courir, même au bout de 15 ans. Les PEL ouverts depuis le 1er mars 2011 seront par contre automatiquement fermés au bout de 15 ans et éventuellement transformés en livrets bancaires. A noter qu’au bout de 10 ans, vous ne pouvez plus effectuer de versements, mais votre PEL continue de produire des intérêts pendant 5 ans.

Fiscalité

La fiscalité est un autre critère à intégrer. Les plans ouverts depuis janvier 2018 sont fiscalisés. Soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) à 30%, ils ne servent donc que 0,7% net.

Les PEL de moins de 12 ans, ouverts avant 2018, ne sont quant à eux soumis qu'aux prélèvements sociaux à 17,2%. S'agissant des plans de plus de 12 ans, ils sont certes fiscalisés, mais pas plus que les nouveaux plans. En les faisant entrer dans le champ du PFU de 30%, la réforme fiscale leur a même redonné de l'intérêt par rapport à la taxation qu'ils subissaient auparavant (au barème).

La fiscalité des PEL
L'Argent & Vous
Date d'ouverturePression fiscale
Plans ouverts depuis 201830%
Plans ouverts avant 2018 et depuis moins de 12 ans17,2%
Plans ouverts depuis plus de 12 ans30%

Exemples avant et après 12 ans

Par exemple, un PEL de début 1997 offre 3,84% bruts et laisse 2,69% nets. Pour les PEL ouverts entre 2004 et début 2015, le rendement brut est de 2,5%, soit 2,07% nets puisqu’ils bénéficient de l’exonération fiscale (pendant 12 ans). Les plus anciens de ces plans (avant 2008), qui commencent à être fiscalisés, offrent de leur côté 1,75% net.

Rémunération des PEL selon la date d'ouverture et la tranche d'imposition
L'Argent & Vous
Taux brutTaux net avec le PFU
Du 16/05/1986 au 06/02/19944,62%3,23%
Du 07/02/1994 au 22/01/19973,84%2,69%
Du 23/01/1997 au 08/06/19983,10%2,17%
Du 09/06/1998 au 25/07/19992,90%2,03%
Du 26/07/1999 au 30/06/20002,61%1,83%
Du 01/07/2000 au 31/07/20033,27%2,29%
Du 01/08/2003 au 31/01/2015 (plus de 12 ans)2,50%1,75%
Du 01/08/2003 au 31/01/2015 (moins de 12 ans)2,50%2,07%
Du 01/02/2015 au 31/01/20162,00%1,66%
Du 01/02/2016 au 31/07/20161,50%1,24%
Du 01/08/2016 au 31/12/20171%0,83%
Depuis le 01/01/20181%0,70%

tRANSFERER OU FERMER

En cas de changement de banque, le transfert d’un PEL peut être assez coûteux car les établissements n’ont cessé d’augmenter leurs tarifs de transfert ces dernières années. Transférer son plan reste quand même souvent plus avantageux que de fermer son PEL et perdre l’avantage d’un taux de rémunération intéressant…

Commentaires
Epargne
Actu0

Le crowdfunding monte en flèche

Près de 630 millions d'euros ont été collectés en 2019. Le secteur de l'immobilier a représenté à lui seul 57 % du total des fonds.

Lire la suite