Tensions sur le marché obligataire : Corum reste optimiste pour ses fonds

Alternatives Actu 0

Pour la première fois de leur histoire, les fonds obligataires du groupe Corum devraient terminer en territoire négatif. Mais le gérant est confiant en la capacité de ses supports à rebondir rapidement.

Ce n’est pas une surprise : alors que les taux d’intérêt connaissent une remontée franche depuis plusieurs mois, les placements des obligations en cours perdent du souffle. Ceux du groupe Corum ne feront pas exception. La société s’attend logiquement à un décrochage de ces placements sur la période 2022, une première depuis la création de ces supports qui ont enregistré jusqu’à présent de belles performances, a fait savoir à la presse son président-fondateur Frédéric Puzin.

Avec des marchés baissiers, qui anticipent une récession induite par la remontée des taux d’intérêt des banques centrales, les rendements des obligations ne devraient pas rebondir d’ici à la fin de l’année, et les fonds obligataires de Corum devraient terminer en territoire négatif.

Rebond attendu en 2023

Le groupe s’est déclaré cependant optimiste pour l’année prochaine et fait valoir que le contexte obligataire est propice à de belles opportunités de marché. « Nous sommes confiants dans la capacité de nos fonds à rebondir car des niveaux de rendement très élevés - comme on l’observe actuellement - se traduisent historiquement par des performances dans les trimestres à venir. Et nous sommes également très confiants dans la capacité des entreprises dans lesquelles nous investissons à rembourser les prêts octroyés », a expliqué Frédéric Puzin.

SCPI : jusqu'à plus de 6% de rendement

Du côté des SCPI, les résultats de Corum s’annoncent par ailleurs toujours solides. Les performances attendues pour l’année en cours devraient dépasser leurs objectifs et encore survoler la moyenne du marché.

Pour Corum Origin, le rendement 2022 devrait être supérieur à son objectif de 6%. La performance de Corum XL devrait dépasser les 5,6%, bien au-delà de l’objectif annuel de 5%. Enfin, Corum Eurion devrait aussi servir plus de 6% de rendement, pour un objectif affiché de 4,5% en 2022.

Les associés de ces SCPI ont par ailleurs profité d’une nouvelle revalorisation de leurs parts en 2022 : +4,1% pour Corum Origin, +3,2% pour Corum XL et +5,4% pour Corum Eurion.

Le groupe explique ces bons résultats par la conjonction de plusieurs éléments : l’existence de très bonnes opportunités de marché dans la majorité des classes d’actifs (exception faite de celle de la logistique), mais aussi sa capacité à négocier des prix d’acquisition intéressants grâce à ses réserves de cash (Corum ne recourt pratiquement pas à l’emprunt), mais aussi des loyers en forte hausse, en particulier à l’étranger, qui ont grimpé en raison de leur indexation en partie faite sur l’inflation.

Rappel

Les performances des obligations à taux fixes sont inversement corrélées à l’évolution des taux d’intérêt. Pourquoi ? Si les coupons versés sur ces titres sont constants, leur valeur, elle, évolue dans le temps. Lorsque les taux d’intérêt montent, de nouvelles obligations sont émises avec des coupons supérieurs à ceux des anciennes. La valeur de ces dernières se met donc à baisser puisque les investisseurs les vendent pour acheter celles qui rapportent plus. Et inversement, quand les taux baissent, le prix des obligations déjà en circulation monte.

Commentaires