Septembre confirme son statut de mois sans épargne

Tendance Actu 0

Comme les années précédentes, le bilan de la collecte sur le Livret A et l’assurance-vie apparaît bien faible. La rentrée n’est guère favorable aux économies.

Reuters

L’épargne a subi un véritable coup d’arrêt en septembre. Jusqu’à fin août Livret A, LDDS et assurance-vie avaient aligné une collecte mensuelle cumulée de 3,9 milliards d’euros en moyenne. Mais le mois dernier, le bilan a été beaucoup plus maigre.

Alors que le Livret A et le LDDS ont perdu 820 millions d’euros, la collecte de l’assurance-vie a tout juste compensé ces retraits. Selon la FFA, elle s’est élevée à 900 millions d’euros. Ainsi, ensemble, ces produits d’épargne ont attiré à peine 80 millions d’euros d’argent frais. Un chiffre anecdotique.

Une constante depuis plusieurs années

Ceci ne constitue toutefois pas une surprise. L’une de nos analyses récentes a montré que le mois de septembre était traditionnellement un mois « creux » pour l’épargne. Les Français doivent en effet faire face au coût de la rentrée scolaire et préparer les échéances fiscales, alors qu’aucune rentrée d’argent exceptionnelle n’est programmée à cette période (pas d’intéressement, pas de 13ème mois…).

De 2011 à 2017, ces supports ont ainsi subi une décollecte moyenne de 1 milliard d’euros sur chaque mois de septembre. La décollecte a même été de mise lors des années de très forts flux d’épargne. En 2012 par exemple, le bilan de septembre a été de -110 millions d’euros alors que l’assurance-vie, le Livret A et le LDDS ont attiré 43 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année.

Un bon millésime dans l’ensemble

Dans ces conditions, septembre 2018 peut même être considéré comme un mois honorable puisqu’il est le seul mois de septembre depuis des années à ne pas afficher une collecte dans le rouge. Il ne doit en tout cas pas être vu comme un signal inquiétant, d’autant que sur l’année les scores demeurent flatteurs. Le Livret A et le LDDS ont collecté 12,73 milliards d’euros et l’assurance-vie 18 milliards d’euros. Le total dépasse donc les 30 milliards d’euros et fait pour l’heure de 2018, la meilleure année depuis 2013.

Commentaires