SCPI : un rendement supérieur à 5% en 2013

Alternatives Actu 0

Ces sociétés d’investissement immobilier ont collecté plus de 3 milliards d’euros l’an passé, égalant presque le record atteint en 2011

Reuters

Les SCPI ont toujours le vent en poupe. 2013 a en effet confirmé le dynamisme dont témoignent les sociétés civiles de placement immobilier depuis plusieurs années. Pour preuve, d’après les chiffres publiés par l’Aspim sur son site, la collecte a dépassé les 3,02 milliards d’euros l’an dernier, atteignant presque le record de 3,18 milliards d’euros constaté en 2011.

Certes, une part de cette collecte est allée vers le marché secondaire (revente de parts par d’autres investisseurs) : à hauteur de 523 millions d’euros. Ceci étant, à 2,5 milliards d’euros, la collecte nette a elle aussi été dynamique comparée au record de 2,79 milliards d’euros de 2011.

Pour les experts, le succès actuel des SCPI s’explique par un double phénomène. Elles permettent tout d’abord d’investir un ticket modeste tout en mutualisant le risque. Acheter un bien immobilier en direct suppose en effet d’investir un montant important et avec un seul bien en portefeuille, le propriétaire risque une perte totale si son locataire fait défaut. Grâce aux souscriptions reçues, la SCPI achète quant à elle plusieurs biens. Elle permet donc l’investisseur de devenir (en partie) propriétaire de plusieurs biens (souvent des bureaux et des commerces), ce qui lisse le risque attaché aux locataires.

Par ailleurs, dans une période de taux bas, leurs performances ont de quoi séduire puisqu’elles ont servi l’an passé un rendement avant impôt de 5,13% (taux de distribution sur la valeur de marché). Les plus critiques remarqueront que ce taux a baissé au fil du temps (5,48% en 2010, 5,23% en 2011 et 5,27% en 2012). Néanmoins, dans le contexte actuel, peu de placements offrent un couple rendement/risque aussi attractif.

Commentaires