SCPI : moins de collecte, mais une performance stable au 3e trimestre

Alternatives Actu 0

La collecte de la pierre papier a marqué le pas cet été, une période traditionnellement calme pour les SCPI. En données annualisées, les rendements de ces fonds sont restés quasi-stables par rapport au trimestre précédent.

Reuters

La collecte des fonds en immobilier coté s’est assagie au 3e trimestre, à 2,2 Md€ (dont 1,5 Md€ pour les SCPI), en baisse de 24% par rapport au trimestre précédent, rapporte l’Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim).

Sur cette période, les bureaux sont restés la catégorie d’actifs la plus plébiscitées par les SCPI (44%) mais ont perdu un peu de terrain par rapport au début de l’année.

Fait notoire : les actifs de santé et d’éducation ont représenté 25% des encours, passés devant les SCPI aux portefeuille diversifiés (18%). La collecte des actifs de logistique, résidentiels (4%), et de commerce (3%) s’est stabilisée.

Une période historiquement calme

Pour Paul Bourdois, cofondateur de France SCPI, ce ralentissement peut s’expliquer par un effet de saisonnalité : « Juillet et août sont généralement plus propices à la consommation qu’à l’épargne. Sur les cinq dernières années, la collecte nette du 3e trimestre est toujours inférieure de 20% par rapport à la moyenne annuelle. Celle du 3e trimestre 2021 est inférieure de 8% par rapport à cette moyenne annuelle. »

Le contexte sanitaire a sans doute aussi joué un rôle dans cette décélération : « La fin des restrictions conjuguée au spectre d’une 4ème vague de contaminations ont joué sur le moral des épargnants qui ont préféré attendre avant d’investir comme ce fut déjà le cas en 2020. »

4,2% de rendement annualisé selon France SCPI

En matière de performance, en revanche, les SCPI ont fait preuve d’une excellente tenue. D’après France SCPI, ces placements arborent ce trimestre un taux de rendement sur valeur de marché (TDVM) annualisé de 4,2%, confortant l’hypothèse du spécialiste d’un rendement 2021 à 4,4%.

« Contrairement aux périodes précédentes, où l’on constatait des disparités importantes entre les différentes typologies de SCPI, ce troisième trimestre lisse désormais les différences de rendements », note Paul Bourdois. Les SCPI de bureaux et spécialisées sont à +4,12%, les SCPI de commerces à + 4,16%. Les SCPI diversifiées à +4,86%. Celles tournées vers la logistique et le résidentiel affichent même un rendement moyen très élevé de +6%.

Commentaires