SCPI : la collecte s’envole à nouveau

Alternatives Actu 0

Après un léger tassement en 2018, les souscriptions sont reparties de l’avant au premier trimestre dépassant les 2 milliards d’euros. Le rendement moyen a atteint 4,5%.

Chute des bourses fin 2018, éloignement des craintes de remontée des taux, bonne santé des marchés locatifs… L’Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim) avance plusieurs explications aux chiffres impressionnants du marché des SCPI de rendement.

+79% sur un an

Au premier trimestre, la collecte s’est élevée à 2,08 milliards d’euros. Si le record des trois premiers mois de 2017 (2,4 milliards d’euros) n’a pas été égalé, ce résultat traduit tout de même un rebond spectaculaire par rapport au premier trimestre 2018 (+79%) et à l’ensemble de l’année passée (5,1 milliards d’euros de collecte en 2018).

La progression a été soutenue dans les segments des SCPI diversifiées (+71% à 389 millions d’euros) et des SCPI spécialisées (+77% à 285 millions d’euros). Mais ce sont surtout les SCPI de bureau qui ont tiré la collecte avec 1,2 milliard d’euros au compteur (+104%).

Un risque pour le marché ?

L’an passé, l’accalmie qu’avait connue la collecte avait été vue comme un signal positif allégeant les contraintes des sociétés de gestion en matière de réinvestissement des sommes reçues. Doit-on alors s’inquiéter de ce rebond ? Les gérants risquent ils de manquer d’opportunités de placement avec à terme un impact direct sur les rendements ?

Nombre d’observateurs font régulièrement part de leurs préoccupations concernant le marché des SCPI. En tout cas, pour l’instant, force est de constater que le secteur tient le cap.

Un rendement toujours attractif

Au premier trimestre, les acquisitions ont été nombreuses (1,6 milliard d’euros). Comme lors des trimestres précédents, les gérants se sont tournés vers l’étranger pour trouver des débouchés (33,7% des investissements) et plus particulièrement vers l’Allemagne (24,7% des volumes investis).

Les performances sont quant à elles restées appréciables. Le rendement courant (annualisé) a atteint 4,5%, contre une moyenne de 4,35% en 2018. En ajoutant la revalorisation des parts (+1,1%), l’Aspim parle même d’une performance globale de 5,6%.

Commentaires
Epargne
Fiche Pratique0

Décryptage : l’augmentation de capital avec DPS

Le mécanisme des levées de fonds avec droit préférentiel de souscription peut dérouter les non-spécialistes. Tour d’horizon de ce qu’il faut savoir pour analyser ces opérations…

Lire la suite