Retraites : les partenaires sociaux en négociations pour rééquilibrer les finances de l’Agirc-Arrco

Retraite Actu 0

Le régime des retraites complémentaires du privé accuse le coup de la crise sanitaire. Syndicats et patronat attaquent aujourd'hui des négociations afin de trouver un compromis sur le rééquilibrage des comptes avant la pause estivale.

Reuters

Les partenaires sociaux entament aujourd’hui des négociations destinées à rééquilibrer la balance du régime des complémentaires du privé, l’Agirc-Arrco, dont les compte sont repassés dans le rouge avec la crise.

Assèchement des réserves

Mis à mal en 2020 par une situation économique inédite, le système est en effet largement sorti de sa trajectoire budgétaire : accusant un déficit d’environ 4,5 milliards d’euros, en raison du chômage partiel et de la perte d’activité qui ont pesé sur les rentrées des cotisations, le dispositif a en parallèle enregistré une baisse de ses réserves, passées de 65 à 61 milliards d’euros.

L’Agirc-Arrco avait tiré la sonnette d’alarme à l’automne dernier, craignant que ces réserves passent rapidement sous la barre de six mois minimum de prestations.

Gel des pensions ?

En vue de rectifier le tir, syndicats et organisations patronales se réunissent ce lundi 21 juin pour dresser un état des lieux chiffrés de la situation.

Avec, ensuite, la difficulté de trouver un compromis sur la solution à adopter pour les tenir : baisser les pensions ou relever l’âge de départ, l’augmentation des cotisations semblant une option a priori écartée par tout le monde.

Le gel des pensions – actuellement indexées sur l’inflation – est une option proposée par le patronat mais rejetée par les syndicats.

Bonus-malus

Quant à la question du relèvement de l’âge de départ, elle fait également débat : un système de bonus-malus avec un âge pivot de départ en retraite à 63 an est déjà en place depuis 2019 mais son efficacité est critiquée par les syndicats. Le patronat considère pour sa part qu’il devrait être réformé pour qu’il soit davantage incitatif.

Commentaires (2)
  • clami79
    clami79posté le 21.06.2021 à 17:57

    L Arcco après son énorme contribution à la fusion va se retrouvée en difficulté...merci l Agirc et ses grosses retraites des cadres !!!

  • miez1804
    miez1804posté le 21.06.2021 à 16:33

    Frainchement, avec 4 millions de chomeurs on pousse les actifs à travailler plus longtemps, ils n'ont rien compris à la musique!