Retraites : attention au malus Agirc-Arrco en 2019

Retraite Actu 0

A partir de l’an prochain, certains salariés partant à la retraite pourront subir un malus sur leurs pensions complémentaires. Un élément à prendre en compte dans les calculs.

Reuters

Depuis son adoption par les partenaires sociaux en 2015, la mesure ne fait plus forcément les gros titres. Pourtant l’introduction d’un bonus-malus sur les retraites complémentaires en 2019 va entraîner de profonds changements, comme vient de le rappeler Sapiendo Retraite.

Principe

Le malus vise à inciter les salariés à décaler leur départ à la retraite afin d’équilibrer les comptes de l’Agirc et de l’Arrco. Précision de style, l’accord de 2015 ne parlait pas de malus mais de « coefficient de solidarité ».

En contrepartie, il est prévu d’accorder un bonus pour les départs très tardifs.

Personnes visées

Comme l’indique Sapiendo Retraite, la mesure « concerne les salariés du secteur privé nés à partir de 1957, qui partiront à la retraite à compter du 1er janvier 2019 ». Ce système s’appliquera uniquement aux pensions complémentaires de l’Agirc et de l’Arrco.

Des exceptions sont toutefois prévues pour certains retraités. Ceux qui ne sont pas soumis à la CSG seront exonérés et pour ceux qui bénéficient de la CSG à taux réduit, le malus sera réduit de moitié. Seront par ailleurs totalement dispensés de malus plusieurs catégories de retraités, par exemple les assurés handicapés ou les mères ouvrières ayant élevé au moins trois enfants.

Grille du malus/bonus

Les personnes partant à la retraite dès la validation de tous leurs trimestres (âge du taux plein) se verront appliquer un abattement de 10% sur leurs prestations complémentaires pendant 3 ans. Ce malus sera toutefois abandonné si l’assuré atteint l’âge de 67 ans avant la fin de cette période de 3 ans.

Pour éviter ce malus, il faudra décaler son départ à la retraite de quatre trimestres.

Au-delà, il sera même possible d’obtenir un bonus, dont le versement sera limité à 1 an. Ce bonus sera de 10% si le départ est décalé de 8 trimestres, de 20% avec 12 trimestres de décalage et de 30% à partir de 16 trimestres.

Les bonus/malus Agirc-Arrco dès 2019
Accord Agirc-Arrco Octobre 2015
Date de départImpact
A l'âge du taux plein au régime généralDécote de 10% pendant 3 ans (limitée à 67 ans)
4 trimestres plus tardAucune décote
8 trimestres plus tard10% de bonus pendant 1 an
12 trimestres plus tard20% de bonus pendant 1 an
16 trimestres plus tard30% de bonus pendant 1 an

Quelle stratégie ?

Selon Valérie Batigne, la fondatrice de Sapiendo Retraite, les stratégies retraite mériteront d’être affinées. Le salarié pourra choisir de décaler son départ à la retraite. Mais ce ne sera pas le seul moyen d’échapper au malus. Une personne partant avant d’avoir validé tous ses trimestres ne sera pas affectée par le malus. Elle subira en revanche une décote viagère sur ses pensions.

Vaudra-t-il mieux perdre 10% de sa retraite complémentaire pendant 3 ans ou subir une décote viagère de 1%, voire 1,25%, sur sa retraite globale ? « Tout se calcule », indique Valérie Batigne en avertissant que le rachat de trimestres pourrait également être moins rentable en intégrant un éventuel malus.

Commentaires (3)
  • Guy Fortin
    Guy Fortinposté le 16.03.2018 à 14:25

    Merci M.BERGER de la cfdt d avoir signé cet accord .......c est une honte. Après 44 ans de travail je vais partir à la retraite à 60 ans avec 1000 EUR net mensuel et en plus avec un malus de 10%. C est injuste et révoltant. J espère que la cfdt va exiger la même chose aux cheminots!!!!!!!!

  • Guy Fortin
    Guy Fortinposté le 16.03.2018 à 14:25

    Merci M.BERGER de la cfdt d avoir signé cet accord .......c est une honte. Après 44 ans de travail je vais partir à la retraite à 60 ans avec 1000 EUR net mensuel et en plus avec un malus de 10%. C est injuste et révoltant. J espère que la cfdt va exiger la même chose aux cheminots!!!!!!!!

  • gilopero
    giloperoposté le 16.03.2018 à 11:15

    l’accord de 2015 ne parlait pas de malus mais de « coefficient de solidarité ».

    Faillait pas la chercher bien loin celle là, on ne calcul plus les points ,mais priorité aux temps de travail et encore ...
    Et cela en viendra à un effet rétrospectif à partir de 2015 ,avec un trop perçu à rembourser ,
    Et bien sûr pour le privé ,rien chez les fonctionnaires et impensable pour nos politiciens

Epargne
Actu0

De nouvelles pistes pour investir dans l’immobilier sans IFI

Spécialisée dans la transformation d’actifs urbains obsolètes telles que des friches industrielles ou d’anciens immeubles de bureaux, Novaxia propose des fonds destinés à la valorisation d’actifs immobiliers qui ne sont pas imposés à l’IFI.

Lire la suite