Retraite : les pères aussi peuvent avoir une majoration de trimestres grâce à leurs enfants

Retraite Actu 0

Les 8 trimestres accordés lors de la naissance ou de l’adoption d’un enfant sont généralement attribués à la mère. Pourtant, les pères peuvent également bénéficier d’une partie de ces trimestres. Mode d’emploi…

Reuters

Les familles le savent : la naissance l’adoption d’un enfant permet de valider des trimestres en vue de la retraite, à raison de 8 trimestres par enfant. Généralement, ces trimestres sont attribués à la mère. Reste qu’une autre ventilation est possible.

Peu de pères sont au courant, mais depuis 2010, ces trimestres peuvent en partie venir alimenter leur propre compte. Si les 4 trimestres accordés au titre de la maternité restent logiquement du côté de la mère, les papas ont en effet la possibilité d’obtenir les 4 trimestres liés à l’éducation de l’enfant.

Les pères peuvent même aller plus loin en cas d’adoption, les 4 « trimestres maternité » étant alors transformés en « trimestres adoption », eux aussi partageables.

Pour profiter de cette disposition, les démarches sont assez simples. Il suffit de remplir un formulaire et de le renvoyer à l’Assurance retraite. En revanche, le délai pour agir est relativement court : les parents n’ont que 6 mois à compter du quatrième anniversaire de l’enfant (ou de son adoption).

Sans demande des parents, les trimestres sont automatiquement versés sur le compte de la mère. Précisons enfin que quelle que soit la ventilation choisie, l’attribution des trimestres est définitive.

Commentaires
Epargne
Fiche Pratique0

Actions : faut-il choisir la détention au nominatif ?

Le nominatif pur peut donner droit à des majorations de droits de vote ou de dividendes et éliminer les droits de garde. Mais la formule n’a pas que des avantages. Explications…

Lire la suite
Epargne
Actu0

Epargne : le pic de 2012 en ligne de mire

Au vu de la collecte déjà réalisée à fin mai (27 milliards d’euros), assurance-vie, Livret A et LDDS pourraient bien dépasser en fin d’année les quelques 43 milliards d’euros atteints en 2012.

Lire la suite