Reprise timide pour l'assurance vie en septembre

Assurance-Vie Actu 0

Tombée en territoire négatif cet été, la collecte nette des contrats d'assurance vie est repartie à la hausse au mois de septembre. Mais le niveau des flux reste encore modeste par rapport à l'année dernière.

iStock

L’assurance vie a repris un peu de souffle en septembre. Négative en août, pour la première fois depuis septembre 2020, sa collecte nette a enregistré une croissance de 0,5 milliard d’euros le mois dernier.

La reprise reste timide : ce flux net reste en deçà de ceux observés en juin et en juillet (+600M€ et +800M€) et demeure inférieur de 1,1 milliard d’euro à celui enregistré à la même période l’année dernière.

Dans le détail, en septembre 2022, les cotisations se sont élevées à 10,8 Md€ (-0,5 Md€ par rapport à septembre 2021, avec +0,6 Md€ pour les unités de compte et -2,2 Md€ pour les fonds en euros), et les prestations à 10,3 Md€ (+0,6 Md€ par rapport à septembre 2021).

Résilience des unités de compte

Sur neuf mois, depuis le début de l’année, l’assurance vie a drainé 12,6 milliards d’euros net, en baisse de 2,5 milliards d’euros par rapport à 2021. Dans un contexte d’inflation, et malgré les turbulences des marchés financiers, les UC ont continué d’attirer la majorité des flux, en progression de 27 milliards d’euros sur 9 mois (+1,3 Md€ par rapport à 2021) tandis que l’argent placé en net sur les fonds en euros a continué de décrocher (-14,4 Md€, en baisse de 3,9 milliards d’euros par rapport à 2021).

L'inflation a certainement participé au ralentissement des flux placés sur cette épargne, une tendance observée depuis la fin du printemps, mais le calage est particulièrement marqué depuis la hausse du rendement du livret A, en août, et dont la collecte a pour sa part explosé ces deux derniers mois. Passé à 2%, et promis à être encore augmenté en février 2023, son taux est désormais supérieur à celui des fonds en euros.

Les spécialistes s’attendent cependant à ce que les assureurs alignent la performance de leurs fonds en euros en 2022 sur ceux de l’épargne réglementée. Mais la liquidité et l’absence de fiscalité offertes par le livret A rendent ce produit toujours très compétitif.

La période d'incertitude économique actuelle et l'inflation lui sont également propices : dans ce contexte, les ménages tendent à privilégier l'épargne de précaution, accessible immédiatement, au détriment de placements prévus pour un horizon de long terme (retraite), et poursuivant des objectifs plutôt patrimoniaux (succession, transmission).

Commentaires
Epargne
Actu0

Octobre rouge pour l'assurance vie

Stagnante depuis plusieurs mois, la collecte nette des contrats d'assurance vie est ressortie négative en octobre. Les flux placés sur les fonds en euros ont continué de reculer.

Lire la suite