Réforme des retraites : un bonus/malus en perspective

Retraite Actu 0

Le rapport Delevoye projette de maintenir l’âge de départ à 62 ans tout en instaurant un mécanisme de bonus/malus avec un âge pivot à 64 ans.

Reuters

Rien n’indique que le projet de loi de réforme des retraites reprendra l’intégralité des modifications proposées par le rapport Delevoye. Mais d’ici à la présentation du texte à l’automne, l’une des mesures risque de faire grand bruit.

Le document que présente aujourd’hui Jean-Paul Delevoye suggère en effet de jouer sur l’âge de départ sans pour autant le repousser officiellement.

L’âge de départ légal restera bel et bien fixé à 62 ans. Mais il n’offrira pas nécessairement une retraite pleine. De fait, le rapport préconise de mettre en place un système de bonus/malus avec un âge pivot fixé à 64 ans.

Concrètement, une personne partant à 62 ans subirait une décote. A l’inverse, une prime serait accordée pour les départs plus tardifs. L’écart serait de plus ou moins 5% par année. Bien entendu, certaines personnes à la carrière longue resteraient à l’écart.

L’exemple Agirc-Arrco

S’il devait être adopté, ce système ressemblerait fortement à celui qui a été mis en place cette année pour le régime complémentaire Agirc-Arrco. Pour mémoire, une personne partant à l’âge légal se voit imputer une décote temporaire de 10% et il faut repousser son départ de 4 trimestres pour percevoir une pension pleine.

Pour qui ?

La réforme prendra du temps. Si le texte doit être présenté avant la fin de l’année, il n’arrivera pas au Parlement avant les municipales du printemps 2020. Quant à son entrée en vigueur, elle est attendue pour 2025. La réforme du régime général ne concernera donc pas les personnes déjà à la retraite, ni celles qui partiront avant 2025.

Commentaires
Epargne
Actu0

Du Pinel à la location meublée, il n’y a qu’un pas

Profiter de l’intérêt fiscal procuré par la Loi Pinel, puis au moment de l’extinction de cet avantage, basculer vers un nouveau régime fiscal (LMNP) est la solution proposée par la plateforme Cerenicimo.

Lire la suite