Réforme des retraites : de nouvelles simulations de parcours mises en ligne

Retraite Actu 0

Bientôt 130 parcours types concernant les salariés, fonctionnaires, enseignants ou indépendants...

Reuters

A l’occasion de la présentation du projet de loi sur la réforme des retraites vendredi dernier en conseil des ministres, le gouvernement a mis en ligne de nouvelles simulations de situations individuelles pour les futurs retraités.

130 parcours types

Le nouveau secrétaire d'Etat chargé de la réforme des retraites, Laurent Pietraszewski, a promis d’enrichir ces simulations dans les prochains jours pour arriver à proposer au total plus de 130 parcours types concernant les salariés, fonctionnaires, enseignants ou indépendants d’ici la semaine prochaine. Il a rappelé qu’il s’agit encore de cas généraux puisque tous les paramètres ne sont pas connus.

Il faudra attendre quelques semaines après la promulgation de la loi pour disposer de véritables simulateurs individuels. Ce ne sera bien sûr pas avant l’été : d’ici là les projets de loi doivent être débattus à partir du 17 février et une conférence sur le financement doit se dérouler de février à fin avril.

Conférence sur le financement

Cette conférence sur le financement de la réforme des retraites qui va réunir les partenaires sociaux doit tenter de trouver une alternative à l’âge pivot ou âge d’équilibre de 64 ans, mesure qui a été temporairement retirée du projet de loi devant la contestation. L’enjeu de la conférence sur le financement est de trouver une mesure qui permette d'équilibrer financièrement le système des retraites en 2027.

La notion d’âge d’équilibre

« Ce qui reste dans la loi c’est la notion d’âge d’équilibre du système qui est en sorte un référentiel collectif qui, à pension égales et à taux de cotisations égales, doit permettre au régime d’être à l’équilibre sur la base des évaluations du COR avec un âge d’équilibre de référence qui avait été évoqué autour de 64 ans », a précisé la ministre de la Santé, Agnès Busyn. A charge donc aux partenaires sociaux de proposer des trajectoires et des moyens pour aboutir à cet équilibre sur des périodes de 5 ans.

Commentaires
Epargne
Actu0

Epargne salariale : les Français veulent davantage d'accompagnement

Les salariés ont une perception positive des dispositifs d’épargne salariale, qui sont surtout présents dans les grandes entreprises. Mais l'accent doit être mis sur l’accompagnement, par exemple dans le choix des supports d’investissement.

Lire la suite