Private equity : Bpifrance lance son 2e fonds accessible au grand public

Alternatives Actu 0

Le succès de son premier fonds de private equity ouvert au grand public, la Banque publique d’investissement remet le couvert avec "Entreprises 2". Son ticket d’entrée est fixé à 3.000€.

Bpifrance

Un an après le lancement de son premier fonds de private equity ouvert au grand public ("Entreprises 1"), Bpifrance propose ce mois-ci son deuxième support de capital-investissement accessible aux particuliers ("Entreprises 2").

Pour séduire un panel plus large d’épargnants, celui-ci dispose d’un ticket d’entrée abaissé à 3.000 euros, contre 5.000 euros pour le précédent.

Ce fonds de fonds, investi dans 126 fonds gérés par 76 sociétés de gestion, va être doté d’une enveloppe de 100 millions d’euros. Accessible en direct via la plateforme 123 Investment Managers, ou par l’intermédiaire des réseaux de distribution de fonds traditionnels (assureurs, banques, conseillers en gestion de patrimoine, mais aussi entreprises via des Plan d’épargne retraite collectifs, tels que ceux d’Epsor), il est ouvert à la souscription depuis mercredi.

Un portefeuille de plus de 1.500 entreprises françaises et européennes

Entreprises 2 déploiera ses investissements dans un portefeuille de plus de 1.500 sociétés non cotées, en majorité françaises et européennes, issues de nombreux secteurs (technologie, santé, industrie, consommation, alimentation). « Parmi elles, les épargnants pourront notamment retrouver la fintech française Lydia, la société française BioSerenity qui développe des outils numériques au service des patients, ou encore Organic Alliance, grossiste français de fruits, légumes et produits frais exclusivement bios », indique Epsor.

Pour ce support risqué (les fonds de private equity ne garantissent pas le capital investi), l’objectif de rendement est compris entre 5% et 7% par an, pour un horizon de placement conseillé de 5 à 7 ans.

Lancé en décembre 2020 dans le contexte de la crise sanitaire pour soutenir les PME, le premier fonds de Bpifrance avait su rencontrer son public, avec 4.000 souscripteurs. Sur dix-huit mois, le support a rapporté près de 40% à ses souscripteurs, porté par la valorisation des entreprises innovantes.

A noter toutefois que les placements non cotés restent réservés à des investisseurs avertis ou conseillés, dont les capacités financières leur permettent de mobiliser l’argent dédié à ces fonds sans besoin de liquidités. L’addition de frais qu’ils supportent doit également être surveillée : leur empilement peut imputer fortement leur rendement.

Commentaires (1)