Petit trou d’air pour le Livret A et le LDDS

Livrets Actu 0

Le mois dernier, les deux livrets ont connu leur première décollecte depuis novembre dernier. Il faut dire que septembre est traditionnellement peu propice à l'épargne

Reuters

Le Livret A et le LDDS ont connu une rentrée difficile. Le mois dernier, ils ont subi des retraits à hauteur de 590 millions d’euros. Cela constitue un petit événement car les deux produits n’avaient plus été en décollecte depuis novembre 2016.

Faut-il y voir la conséquence des annonces du gouvernement qui a indiqué mi-septembre un gel du taux du Livret A à 0,75% pendant 2 ans ? Ceci paraît peu probable dans la mesure où ce taux de 0,75% n’a pas empêché les épargnants de plébisciter le Livret A et le LDDS depuis le début de l’année.

La levée du voile sur les projets fiscaux du gouvernement a-t-elle incité les épargnants à lâcher le Livret A pour revenir vers d’autres supports notamment l’assurance-vie ? Les prochaines statistiques nous le diront. Mais là encore, il paraît difficile de répondre par l’affirmative car le projet de loi de finances 2018 n’a été rendu public que fin septembre.

Un mois peu propice à l’épargne

Pour l’heure, cette décollecte semble plutôt devoir être assimilée à un trou d’air après 8 mois de collecte continue qui avait permis au Livret A et au LDDS de récolter près de 14,6 milliards d’euros.

De fait, entre le coût de la rentrée et les échéances fiscales, le mois de septembre n’est traditionnellement pas favorable à l’épargne. Comme l’a montré l’une de nos analyses récentes, il est même le seul mois de l’année durant lequel les Français n’ont jamais été en mesure de mettre de l’argent de côté depuis 2011.

Commentaires