PEA-PME : vous pourrez bientôt verser jusqu’à 225.000 euros !

Alternatives Actu 0

Le plafond va être considérablement relevé par la loi Pacte. Il est actuellement de 75.000 euros.

Reuters

Assurance-vie, épargne-retraite, privatisations… Les sujets traités par la loi Pacte votée la semaine dernière sont légion. Le gouvernement a aussi voulu profiter de ce texte pour tenter de redonner un coup de fouet au PEA-PME.

Pour mémoire, ce produit au fonctionnement calqué sur celui du PEA a été lancé en 2014 pour soutenir l’investissement dans les petites et moyennes entreprises. Mais on ne peut guère parler de succès. Pour preuve, les objectifs initiaux ambitionnés pour 2015 (80.000 comptes et plus de 1 milliard d’euros d’encours) n’ont été atteints que l’an passé. Fin 2018, on comptait par exemple 82.732 comptes et 1,12 milliard d’euros d’encours.

Plus de souplesse

L’exécutif a donc souhaité toiletter ce support. Premier changement, une fois la loi promulguée, les PEA-PME pourront loger des titres participatifs, y compris des obligations et des minibons.

Les conditions de retrait vont également être simplifiées. Actuellement, un retrait opéré avant 8 ans entraîne la clôture du plan et passé ce cap, tout retrait empêche de procéder à de nouveaux versements. A l’avenir, le point d’inflexion se situera au bout de 5 ans. Comme sur un PEA classique, il sera possible de faire des retraits après le cinquième anniversaire. Le plan restera ouvert et des versements ultérieurs seront autorisés.

Un plafond surprenant

Le gouvernement a enfin voulu assouplir les plafonds. Et sur ce plan, la réforme est spectaculaire. Aujourd’hui, le PEA est limité à 150.000 euros de versements et le PEA-PME à 75.000 euros, soit un total de 225.000 euros.

A l’avenir, les épargnants pourront verser jusqu’à 225.000 euros sur leur PEA-PME. Toutefois, si le détenteur possède par ailleurs un PEA, le cumul des deux produits ne pourra excéder 225.000 euros.

Autrement dit, et c’est l’une des curiosités de la loi Pacte, le PEA-PME disposera bientôt d’un plafond plus élevé que le PEA, dont la limite restera fixée à 150.000 euros.

Commentaires (3)
  • TZPEUCH
    TZPEUCHposté le 15.04.2019 à 16:52

    Tout ca , c est Pipotin et Companie.
    Pour mettre 75000 E sur un PEA /PME , il ne faut pas en avoir besoin car les risques sont tres grands . Il faut augmenter le plafond du PEA a 300.000 E puis ue on n a pas de fonds a la Francaise et que la bourse est entre les mains d etrangers pour plus de 50% et garder la moitie pour le PEA /PME , c est suffisant .

  • proni
    proniposté le 15.04.2019 à 14:47

    pour ceux qui ont déjà versé 150 000 E sur le PEA rien ne change .Le pea-pme reste plafonné à 75000 euros .Pas de quoi se réjouir

  • a1039
    a1039posté le 15.04.2019 à 09:44

    Avec des PME qui ne font que passer en bourse, ça ne sert pas à grand chose. Soit elles grossissent (tant mieux) mais ne sont plus PME, soit elles crèvent, soit il y a retrait de la cote quand l'actionnaire principal veut se garder pour lui les bonnes perspectives !