Patrimoine des Français : plus d’immobilier et moins de valeurs mobilières

Tendance Actu 0

Par rapport à 1998, les Français sont plus nombreux à détenir un patrimoine immobilier. En revanche, la détention de valeurs mobilières a fortement reculé.

L’immobilier est toujours plébiscité, mais les actifs financiers ont moins la cote. Tel est le constat qui peut être tiré de l’évolution du patrimoine des Français de 1998 à 2018, selon les dernières données publiées par l’Insee.

61,6% de propriétaires

En 2018, 57,7% de Français sont propriétaires de leur résidence principale, soit 3,4 points de plus qu’il y a 20 ans. En ajoutant les biens locatifs et les résidences secondaires, la proportion de foyers détenant un patrimoine immobilier passe même à 61,6%. En 1998, ils étaient 58,5% dans ce cas.

Cette progression sur 20 ans ne doit toutefois pas masquer un autre fait : depuis 2015, le taux de propriétaire a reculé d’un peu plus d’un point.

Moins de patrimoine financier

En 1998, 90,3% des Français détenaient au moins un actif financier (autre qu’un compte-chèques). Cette proportion est restée stable jusqu’en 2015 avant de chuter au cours des trois dernières années. Désormais, les détenteurs d’actifs financiers ne sont plus « que » 88,7%.

Les résultats sont cependant très variés d’un actif à l’autre. Si le taux d’équipement en livrets n’a guère évolué (83,8%), l’épargne logement (PEL, CEL) séduit beaucoup moins. De 40,9% il y a 20 ans, le taux d’équipement a chuté à 33,2% en 2018. Il est vrai que la baisse des taux a progressivement rendu ces produits moins utiles.

Les valeurs mobilières sont également moins présentes dans le patrimoine des ménages. En 1998, ils étaient 21,2% à en détenir. Aujourd’hui, ils ne sont que 15,6% dans ce cas.

L’assurance-vie confirme en revanche son statut de support privilégié des épargnants. Actuellement, près d’un foyer sur quatre (39%) possède au moins un contrat. En 20 ans, ce taux a progressé de 10 points. Rappelons qu’au sein du patrimoine financier cumulé des ménages (plus de 5.000 milliards d’euros), l’assurance-vie pèse plus de 1.700 milliards d’euros.

Une question d'âge

L’étude donne aussi des indications sur le patrimoine en fonction de l’âge. Sans surprise, les seniors sont plus nombreux que les actifs à disposer d’un patrimoine immobilier (74% chez les plus de 70 ans contre 55% chez les 30-39 ans). La détention de valeurs mobilières apparaît elle aussi étroitement liée à l’âge. Si le taux fluctue entre 16,5% et 17,2% au-delà de 40 ans, il n’est que de 11,8% pour les 30-39 ans.

Commentaires
Epargne
Actu0

Les sorties de PEA bientôt soumises à la flat tax ?

Un amendement au PLF adopté par le Sénat prévoit de soumettre au PFU de 30% les gains issus d’un PEA en cas de sortie avant 5 ans. Au-delà, les PEA resteraient exonérés d’impôt.

Lire la suite