Livret d’épargne populaire (LEP) : le meilleur support d’épargne de précaution si vous êtes éligibles

Livrets Actu 0

C'est toujours mieux que le Livret A !

Creative Commons / Ken Teegardin

Si vous faites partie des 40% de ménages français en droit de bénéficier d’un Livret d’épargne populaire (LEP), vous recevrez bientôt un courrier électronique de la Direction générale des Finances publiques vous informant de votre éligibilité.

Toujours mieux que le Livret A

Le LEP reste en effet réservé aux ménages modestes en étant soumis à des plafonds de ressources (19.977 € pour un célibataire et 30.645 € pour un couple). Pour autant, beaucoup de Français éligibles n’en possèdent pas alors que ce livret non fiscalisé offre un rendement de 1%, deux fois supérieur à celui du Livret A (0,5%). Le LEP étant plafonné à 7.700 €, il rapporte au maximum 77 € d’intérêts par an à comparer à la moitié pour un Livret A (38,5 €). La différence n’est donc pas énorme mais elle est toujours bonne à prendre pour une épargne de précaution puisque vos fonds sont garantis et restent disponibles à tout moment. Sécurité et liquidité sont en effet deux arguments de poids pour traverser la crise sanitaire qui s'accompagne d'une extrême volatilité des marchés financiers.

Contraintes

Jusqu’à présent, vu les montants en jeu, les contraintes liées à l’ouverture et à la détention d’un LEP pouvaient décourager les épargnants. La procédure actuelle exige en effet du contribuable qu'il produise chaque année son avis d'imposition pour justifier qu'il remplit les conditions de ressources encadrant la détention d'un livret d'épargne populaire.

Facilitation des formalités d’ouverture et de contrôle

Mais les choses vont évoluer cette année puisque le projet de loi d'accélération et de simplification de l'action publique (Asap), adopté en première lecture par le Sénat le 5 mars dernier, a confirmé la facilitation de ces formalités d’ouverture et de contrôle. Les particuliers n'auront plus à apporter leur avis d'imposition à leurs banques. Celles-ci se chargeront directement de vérifier l'éligibilité des demandeurs d'un LEP auprès de l’administration fiscale. Seule l'éligibilité serait communiquée aux banques, sans davantage d'information sur la situation fiscale du contribuable. A noter que vos revenus peuvent temporairement dépasser les plafonds à condition qu’ils redeviennent inférieurs l’année suivante.

Plafonds de ressources à ne pas dépasser (revenu fiscal de référence N-2 ou N-1)
Source : ministère de l’Economie et des Finances
1 part (célibataire)19 977 €
1,5 part (personne seule avec 1 enfant)25 311 €
2 parts (couple)30 645 €
2,5 parts (couple avec 1 enfant)35 979 €
3 parts (couple avec 2 enfants)41 313 €
3,5 parts46 647 €
4 parts (couple avec 3 enfants)51 981 €
Par part supplémentaire+5 334 €
Commentaires