Livret A : le taux passera bien à 2% le 1er août, et celui de LEP atteindra 4,6%

Livrets Actu 0

Le doublement de la rémunération du Livret A à partir du mois prochain a été confirmé par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

Creative Commons / Ken Teegardin

Et de deux. Après avoir vu son taux porté de 0,5% à 1% le 1er février, le taux du Livret A passera à 2% au 1er août, a confirmé le ministre de l'Economie et des Finances dans une interview accordée au Parisien.

Quant au Livret d'épargne populaire, réservé aux ménages ne dépassant pas 20.296 euros de revenu fiscal pour une personne seule, son taux atteindra 4,6% ! Il faut remonter à 1998 pour avoir un taux du LEP comparable (4,5 %).

Le gouvernement a suivi les recommandations de la Banque de France formulées cette semaine pour soutenir la rémunération des épargnants face à la hausse des prix alors que l'inflation en France a été confirmée à 5,8% au mois de juin, selon les chiffres de l'Insee parus mercredi.

La rémunération du Livret A, détenu par quelque 55 millions de personnes en France, sera ainsi portée à son plus haut niveau depuis 2012, même si elle restera encore bien inférieure au taux de l'inflation. « Dans la situation actuelle, aucun autre produit n'offre autant de sécurité », se félicite Bruno Le Maire. « Le placement est garanti et les intérêts sont défiscalisés. Vous pouvez débloquer votre argent quand vous le souhaitez et le rendement est garanti à 2% », a-t-il souligné.

459€ d'intérêts potentiels par an

Concrètement, si un Livret A est rempli au plafond maximum de 22.950 €, les intérêts annuels vont passer de 229,5€ à 459€. Avec 10.000 € sur son Livret A, le surplus est de 100 € par an (de 100 € à 200 €), soit un peu moins de 17 € par mois.

Au plafond, le Livret A et le LDDS (qui applique la même rémunération mais avec une épargne limitée à 12.000€ maximum), permettent de placer un montant sécurisé et non fiscalisé de pratiquement 35.000 € qui pourrait générer environ 700 € d’intérêts annuels.

LEP : un taux inédit depuis 1998

Pour le Livret d'épargne populaire, le taux porté à 4,6%, rempli au plafond de 7.700€, les intérêts vont rapporter environ 354€ d’intérêts annuels. Le LEP sera ainsi de loin le placement de court terme le mieux rémunéré permettant de compenser l’inflation, souligne l'économiste Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'Epargne.

François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, appelle d’ailleurs les Français qui sont éligibles à ouvrir ce livret, sachant qu’un couple (2 parts) doit par exemple justifier de revenus annuels n’excédant pas 31.137€.

D’après le gouverneur de la Banque de France, 800.000 personnes ont déjà ouvert un LEP depuis le début de l’année mais beaucoup de Français éligibles n’en possèdent toujours pas. Environ 7 millions de personnes disposent aujourd'hui d'un LEP quand entre 15 à 20 millions pourraient potentiellement en ouvrir un.

Afin de promouvoir ces livrets, Bruno Le Maire a annoncé le lancement d'une nouvelle campagne de communication avec la Direction générale des Finances publiques « qui prendra directement contact par mail avec les Français concernés ».

Commentaires (1)
  • bronngeor
    bronngeorposté le 15.07.2022 à 12:24

    2% avec une inflation de plus de 6% ou plus, pas comme ils disent vous devriez acheter ce qui vous fait envie maintenant car il va vous couter plus cher plus tard.