Livret A et LDDS continuent de faire recette

Livrets Actu 0

Plus de 26 milliards ont été collectés globalement depuis le début de l’année sur ces deux livrets...

Boursier.com

Sans surprise, l’épargne plus ou moins forcée des Français a continué à se déverser sur les comptes bancaires ou sur les livrets en juin. Les réserves du Livret A et du Livret de développement durable et solidaire LDDS ont ainsi encore gonflé de 3,69 milliards le mois dernier pour représenter un encours total record de 437,1 milliards d’euros. Le Livret A cumule à lui seul des réserves record de 319 milliards d’euros.

Une collecte de plus de 26 milliards en 6 mois

La collecte nette du Livret A a représenté près de 3 milliards en juin et celle du LDDS 0,73 milliard. C’est quand même un peu moins que les trois mois précédents et en particulier avril où plus de 7 milliards avaient été accumulés sur les deux livrets en plein confinement. Plus de 26 milliards ont été collectés globalement depuis le début de l’année sur ces deux livrets dont 16,3 milliards de mars à mai, un niveau historique à l’exception de l’année 2012 qui avait bénéficié du relèvement du plafond du Livret A et du LDDS.

Pas de dégonflement en vue

Le Cercle de l’Epargne note que le dégonflement de cette épargne de précaution n’est pas encore d’actualité et suppose une banalisation de la situation sanitaire et économique. « Par ailleurs, il est probable que comme lors des précédentes crises, l’épargne de précaution ne retrouve pas son niveau initial. La succession de crises incite les ménages à conserver toujours un peu plus d’épargne liquide. Ce phénomène est accentué par le vieillissement de la population. La réorientation de l’épargne sur des placements longs est également conditionnée à un retour de la confiance et d’une meilleure visibilité individuelle et collective », analysent les experts.

Un taux qui va rester à 0,5%

Le Cercle de l’Epargne note d’ailleurs qu’aucune surprise n’est à attendre de la prochaine révision du taux de rémunération du Livret A en août. En effet, dans un contexte de faible inflation et de taux d’intérêt négatif, la formule de calcul avec la règle du plancher indique qu’il restera fixé à 0,5% comme cela est le cas depuis le 1er février 2020.

Commentaires