Les SCPI, un placement de senior ?

Alternatives Actu 0

Mieux identifiées par les plus de 65 ans, les SCPI séduisent néanmoins les plus jeunes connaissant déjà le produit.

Reuters

Quel est le profil-type de l'investisseur en SCPI ? Alors que le placement bat des records de collecte (8,6 milliards d'euros en 2019, en hausse de 68 % sur un an), et affiche un rendement toujours intéressant de 4,4 % net frais de gestion, Atland Voisin publie un sondage avec OpinionWay* pour en savoir plus sur les épargnants séduits par la pierre-papier. Selon l'enquête, un Français sur deux connaît les sociétés civiles de placement (SCPI), qui est le second placement immobilier qu'ils identifient le mieux, juste derrière l'investissement Pinel (24%).

Placement plus connu des plus de 65 ans

Pourtant, ce placement cinquantenaire, au ticket d'entrée accessible dès quelques centaines d'euros, est surtout connu par les épargnants seniors (66% des plus de 65 ans), loin devant les 50-64 ans (50 %) et les 35-49 ans (45 %). Cependant, si près de 40 % des personnes interrogées connaissant les SCPI marquent un intérêt particulier pour ce véhicule, déclarant en « posséder ou souhaiter en posséder », ce sont les plus jeunes qui marquent le plus vif intérêt : 41% des 18-24 ans et 35% des 25-34 ans voudraient en acquérir des parts.

Attractivité et stabilité

« Le succès rencontré par les SCPI tient d'une part aux rendements affichés très attractifs par rapport à d'autres produits d'investissement, mais également à la stabilité de ces hauts niveaux de performances depuis de nombreuses années » commente Jean-Christophe Antoine, Président d'Atland Voisin.

*Méthodologie : enquête réalisée par OpinionWay entre les 30 octobre et 4 novembre 2019, auprès de 2.022 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus. L'échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d'âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d'agglomération et de région de résidence.

Commentaires
Epargne
Actu0

Epargne salariale : les Français veulent davantage d'accompagnement

Les salariés ont une perception positive des dispositifs d’épargne salariale, qui sont surtout présents dans les grandes entreprises. Mais l'accent doit être mis sur l’accompagnement, par exemple dans le choix des supports d’investissement.

Lire la suite