Les ménages épargnent beaucoup moins qu’en 2017

Tendance Actu 0

Entre la fin 2017 et le premier trimestre 2018, le taux d’épargne a chuté de 14,3% à 13,6%, intégralement au détriment de l’épargne financière.

Creative Commons / Ken Teegardin

L’indicateur est passé presque inaperçu dans les derniers comptes nationaux. Pourtant, c’est un fait, l’épargne des ménages est en net repli. Au premier trimestre, le taux d’épargne (en proportion du revenu disponible brut) a chuté à 13,6%, alors qu’il se maintenait à 14,3% depuis plusieurs trimestres.

Cette chute a intégralement pesé sur l’épargne financière. En trois mois, le taux d’épargne financière a en effet reculé de 4,3% à 3,6%. Pire, le taux d’épargne financière n’était plus tombé aussi bas depuis le troisième trimestre 2008.

Plus concrètement, cela signifie que le volume d’épargne trimestriel est ressorti à 12,6 milliards d’euros, alors qu’il se situait plutôt entre 15 et 16 milliards d’euros ces dernières années. En trois mois, ce volume a ainsi plongé de 18%.

Des ménages sous pression

Faut-il y voir une volonté de consommer davantage ou le signe d’une moindre marge de manœuvre ? Au premier trimestre, le revenu des ménage est resté stable (une première depuis la fin 2014). Avec en parallèle des prix qui ont augmenté de 0,6%, le pouvoir d’achat a inévitablement été mis sous pression. Dans ces conditions, la légère progression de la consommation a nécessairement pesé sur la capacité d’épargne des Français.

Pour l’heure, les données de l’Insee ne vont pas au-delà du premier trimestre. Mais au vu de la hausse continue des prix depuis le début de l’année, on peut s’attendre à ce que les marges de manœuvre en matière d’épargne restent limitées en 2018.

Commentaires (4)
  • cg2046
    cg2046posté le 09.09.2018 à 12:16

    Salaires qui stagnent, retraites qui baissent, et taxes et inflation qui explosent, pas besoin d' étude pour comprendre.

  • stephoctroi
    stephoctroiposté le 29.08.2018 à 13:26

    c'est rigolo de ne pas mettre en parallèle les impots (augmentation de la csg) , les cigarettes, l'essence...etc...donc plus d'argent ponctionné par l'état, moin spour la consommation ou l'épargne..

  • SCIRHAK
    SCIRHAKposté le 29.08.2018 à 12:15

    Tiens comme c'est surprenant ! et vous vous posez la question sur la pression du pouvoir d'achat..........

  • JPRiou
    JPRiouposté le 29.08.2018 à 14:36

    Les ménages épargnent beaucoup moins... la consommation ne repart pas.... ceci voudrait il dire que le pouvoir d'achat a fortement diminué ?

Epargne
Fiche Pratique0

Assurance-vie : quid en cas de divorce ?

Selon la manière dont a été alimenté le contrat, le divorce peut conduire à un partage de sa valeur même s’il a été ouvert par un seul des deux conjoints

Lire la suite