Les Français ont massivement pioché dans leurs bas de laine

Tendance Actu 0

Une compilation des chiffres des supports d’épargne les plus courants montre que les ménages ont puisé dans leurs économies à hauteur de 8,5 milliards d’euros en septembre et octobre

Reuters

La tendance entrevue récemment se confirme ! Il y a quelques semaines, les statistiques du Livret A et du LDD  avaient révélé une lourde décollecte en septembre et octobre (à hauteur de 3,62 milliard d’euros). Les derniers chiffres compilés par L’Argent & Vous prouvent que les autres supports n’ont pas fait mieux.

11,6 milliards d’euros en moins pour les produits les plus touchés

Alors que leur rendement baisse de mois en mois (1,2% en octobre) et peine même à égaler l’inflation en net, les livrets bancaires fiscalisés ont eux aussi subi de lourds dégagements en septembre et octobre, avec une décollecte de 6,65 milliards d’euros.

Les données de la Banque de France montrent que les Français ont également pioché dans leurs LEP (380 millions d’euros) et leurs comptes à termes à moins de 2 ans (770 millions d’euros). En ajoutant les 190 millions d’euros perdus sur les dépôts à vue, les retraits effectués au cours des mois de septembre et d’octobre atteignent le niveau impressionnant de 11,6 milliards d’euros, soit une moyenne de 322 euros par ménage.

Assurance-vie et LEP dans le vert

Une partie de ces fonds ont été réorientés vers l’assurance-vie. Malgré un rendement attendu en baisse cette année (autour de 2,5%-2,6%), elle devrait se révéler bien plus profitable que l’épargne réglementée (1,25% sur le Livret A). De quoi attirer les épargnants qui lui ont confié 1,7 milliard d’euros en septembre-octobre. Le PEL, qui assure un rendement de 2,11% nets, a lui aussi capté des capitaux, à hauteur de 1,44 milliard d’euros.

Il n’empêche qu’au global, le solde reste largement négatif. En agrégeant l’ensemble de ces données, on peut en effet dire que les Français ont puisé 8,47 milliards d’euros dans leurs économies en seulement deux mois.

L'épargne en septembre et octobre
L'Argent & Vous d'après Banque de France, CDC et FFSA
Collecte ou décollecte
Livret A, LDD-3,62 Md€
Livrets fiscalisés-6,65 Md€
LEP-0,38 Md€
Comptes à termes-0,77 Md€
Dépôts à vue-0,19 Md€
Assurance-vie+1,70 Md€
PEL+1,44 Md€
TOTAL-8,47 Md€

Il est pour l’heure difficile de déterminer avec précision les causes de ce phénomène. Si l’on peut y voir la conséquence d’échéances fiscales plus lourdes cette année, il n’est pas non plus à exclure que ces sommes aient été retirées dans le but de consommer. Les chiffres d’octobre ont en effet montré une légère reprise qui selon certains économistes devrait se confirmer sur l’ensemble du trimestre, notamment via des phénomènes d’anticipation (avant par exemple l’alourdissement de la TVA en 2014 ou le durcissement du malus automobile).

En tout cas, la dernière enquête de conjoncture de l’Insee a mis en avant les doutes des Français sur leur capacité d’épargne pour les mois à venir. Les prévisions de l’OCDE vont dans le même sens puisqu’elles laissent entrevoir une baisse du taux d’épargne des ménages en 2013 et plus particulièrement sur la fin d’année.

Commentaires (2)
  • mleon1
    mleon1posté le 13.12.2013 à 10:49

    N'est-ce pas ce que l'on demande aux Français, accusés d'avoir trop épargné ? Il faut soutenir le moteur de la consommation, tout en refusant les impôts.

  • mleon1
    mleon1posté le 13.12.2013 à 10:45

    N'est-ce pas ce que l'on demande aux Français , pour soutenir le moteur de la consommation ? on les accuse tellement d'être frileux et d'avoir trop d'épargne, ne les autorisant qu'à hurler contre les impôts. Mais, au fait, où va-t-on ?

Epargne
Actu0

Epargne : le pic de 2012 en ligne de mire

Au vu de la collecte déjà réalisée à fin mai (27 milliards d’euros), assurance-vie, Livret A et LDDS pourraient bien dépasser en fin d’année les quelques 43 milliards d’euros atteints en 2012.

Lire la suite
Epargne
Fiche Pratique0

La tontine, une solution de prévoyance méconnue

Créée au XVIIème siècle, elle permet aux épargnants de récupérer un capital à une date donnée en cas de survie. Une véritable assurance-vie en quelques sortes. Explications…

Lire la suite