Les Français de plus en plus attirés par l’or ?

Alternatives Actu 0

Leur demande en or d’investissement a été multipliée par 4,5 au premier trimestre selon un rapport du World Gold Council qui souligne l’appétit actuel des européens pour le métal jaune

Reuters

Les Français n’ont jamais été en pointe au niveau mondial en matière de détention d’or, notamment par rapport aux Indiens ou aux Chinois. Néanmoins, leur appétit pour le métal jaune s’est considérablement accru au cours des derniers mois. Du moins en ce qui concerne l’or d’investissement (lingots et pièces).

Selon le dernier rapport du World Gold Council (WGC), la demande hexagonale en or d’investissement a avoisiné les 900 kg au premier trimestre 2015. C’est 4,5 fois plus qu’au premier trimestre 2014 et à titre de comparaison, la demande française n’a été « que » de 1,3 tonne sur l’ensemble de l’année 2014. Ceci confirme le décollage déjà constaté au dernier trimestre de l’an passé avec un volume de 600 kg.

L’émergence d’un marché européen

Cette progression française spectaculaire va à l’inverse de la demande mondiale (-10%). Ceci étant, le WGC note que c’est l’ensemble de l’Europe qui a vu sa demande progresser. Le rapport parle même de « l’émergence d’un marché européen solide pour l’or en lingots et en pièces » en précisant que « ce marché existait à peine avant la crise financière ».

Sur l’ensemble du continent, la demande a progressé de 16% à 61 tonnes. Un chiffre qui montre d’ailleurs qu’en dépit du boom du premier trimestre, les Français sont encore des acteurs marginaux sur le marché de l’or d’investissement (à peine 1,5% de la demande européenne).

L’Allemagne largement en tête

C’est notamment d’Allemagne qu’est venue l’essentiel de la demande avec 32,2 tonnes (+20%), tandis qu’en Suisse les volumes ont atteint 13,8 tonnes (+11%).

Le WGC explique cet attrait récent pour l’or par divers facteurs géopolitiques : craintes de sortie de la Grèce de la zone euro, incertitudes sur la politique de la BCE, conflit en Ukraine, évolution de l’euro... Quant au cas plus particulier de l’Allemagne, le WGC souligne que la forte demande peut aussi s’expliquer par des règles de paiement en espèces plus souples que dans d’autres pays d’Europe, comme la France par exemple.

JOaillerie

Si les Français pèsent encore peu en Europe en matière d’or d’investissement, leur demande en produits de joaillerie est en revanche bien plus soutenue. Elle a atteint 2,7 tonnes au premier trimestre, soit plus de 20% de la demande européenne dans ce domaine. Ainsi, le WGC estime que la demande totale des consommateurs français en or a été de 3,6 tonnes sur le trimestre.

Commentaires
Epargne
Actu0

La collecte nette du livret A semble ralentir

A fin septembre, les encours du Livret A détenu par 55 millions de Français représentaient quand même un nouveau pactole de 324,3 milliards d’euros...

Lire la suite