Les détenteurs de placements financiers restent plutôt attentistes

Alternatives Actu 0

Seul un peu plus d'un investisseur sur dix a réalisé des opérations financières durant la crise, d'après la plateforme mes-placements.fr.

Reuters

Si la dégringolade des places boursières inquiète les épargnants « au moins autant, si ce n'est plus, que la crise financière de 2008-2009 », seule une minorité (13%) des Français détenteurs de placements financiers ont réalisé des opérations financières durant la crise, d’après une étude de mes-placements.fr.

Alors que plus de 2 épargnants sur 3 se déclarent inquiets suite à la récente baisse des marchés dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, ce sont les plus exposés qui ont été le plus dynamiques : en effet, les détenteurs de produits à risque et les Français avec une épargne financière supérieure à 75.000 euros se sont montrés plus actifs que la moyenne durant cette période, mais même parmi cette population potentiellement plus impactée, environ 8 personnes 10 n'ont pas bougé.

Près de 4 Français sur 10 méfiants

Un immobilisme susceptible de s'expliquer, en partie, par le fait que « 39 % des sondés affirment ne faire confiance à personne pour les conseiller sur la gestion de leurs placements financiers », relève l’étude. Pourtant, seules 16 % des personnes interrogées déclarent avoir accès à un professionnel dédié à la gestion de patrimoine, le plus souvent ces mêmes détenteurs de produits à risque et épargnants avec un patrimoine financier de plus de 75.000 euros. Selon ce sondage, 81 % des personnes interrogées disent apprécier le « modèle full digital » pour la gestion de leur épargne en ligne, un phénomène également lié au confinement.

*Etude menée par Kantar du 16 au 20 avril 2020. 1.005 interviews réalisées online sur panel auprès d'individus âgés de 18 ans et plus, constituant un échantillon représentatif de la population française.

Commentaires
Epargne
Actu0

L’assurance vie reste en mode décollecte

En août, les versements sur les supports unités de compte n’ont représenté que 27,5% de la collecte mais la proportion d’unités de compte se maintient quand même à 34% depuis le début de l’année.

Lire la suite