L’épargne salariale a poursuivi sa progression en 2019

Tendance Actu 0

Le nombre d'entreprises équipées d’un dispositif d’épargne salariale ou d’épargne retraite est « en forte augmentation » en 2019, selon l’Association française de la gestion financière.

Reuters

Les versements sur les dispositifs d’épargne salariale et d’épargne retraite collectif ont affiché « un très bon niveau » en 2019, à 15,5 milliards d’euros, soit une progression de 325 millions d’euros selon l’Association française de la gestion financière (AFG). Dans le détail, 3,95 milliards d’euros ont été versés au titre de la participation (+1% sur un an) ; 5,4 milliards d’euros au titre de l’intéressement (+3,5%) ; 2,9 milliards d’euros (stable) au titre des versements volontaires, tandis que l’abondement a représenté quelque 3,3 milliards d’euros (+3,4%).

Les salariés ont puisé dans leur épargne salariale pour financer leurs projets

Avec une collecte nette positive de près de 500 millions d’euros en 2019, les encours se sont établis à 144,2 milliards d’euros à la fin de l'année. Les rachats sont cependant en hausse de 10% par rapport à l’année 2018, avec plus de 15 milliards d’euros rachetés par les épargnants. « Les salariés ont plus puisé dans leur épargne salariale cette année pour financer leurs projets. La très bonne tenue des marchés en 2019 a également encouragé les épargnants à réaliser leurs plus-values, notamment en actionnariat salarié où les rachats ont augmenté de 21% », souligne l’AFG. Si le nombre de porteurs a augmenté légèrement, pour atteindre 10,9 millions, en hausse de 2%, les entreprises équipées d’un dispositif d’épargne salariale ou d’épargne retraite sont elles aussi « en forte augmentation » : 378.000 entreprises (+11%) sont équipées d’un dispositif Plan d'épargne entreprise (PEE) ou Plan d'épargne inter-entreprises (PEI), 264.000 entreprises sont équipées d’un dispositif Perco ou du nouveau PER (+22%).

Accélération de la transformation des Perco en PER collectifs

A noter que la transformation des anciens dispositifs Perco en PER d’entreprise collectifs, ainsi que la mise en place de ces derniers, doit s’accélérer tout au long de l’année 2020 : à compter du 1er octobre 2020, les anciens Perco ne pourront plus être mis en place par les entreprises même si les plans existants continueront à fonctionner, rappelle l'association.

Si des inconnues demeurent concernant 2020, du fait de la crise du coronavirus, l'actionnariat salarié devrait « se renforcer dans les années à venir », selon l’AFG, grâce aux mesures incitatives adoptées par la Loi Pacte, comme la réduction du forfait social sur abondement, et l’augmentation de la décote proposée aux salariés.

Commentaires