Le taux du Livret A baissera-t-il à 0,5% en février 2020 ?

Livrets Actu 0

En théorie, la nouvelle règle de calcul produira ses effets au début de l’année prochaine avec un recul prévisible du taux du Livret… sauf si Bercy déroge à nouveau à la règle.

Reuters

Les épargnants ont appris à composer avec un taux de 0,75% pour le Livret A. Il est en effet appliqué depuis août 2015 et, en 2017, le gouvernement a opté pour son maintien jusqu’à la fin janvier 2020.

Un nouveau calcul

L’hiver prochain, les choses pourraient toutefois changer et pas nécessairement au profit des épargnants. Pour mémoire, il y a un an, une nouvelle formule de calcul a en effet été présentée.

A l’avenir, le taux du Livret A sera déterminé uniquement par la moyenne de l’inflation et des taux de marchés (Eonia et Euribor 3 mois) sur les six derniers mois. L’arrondi se fera quant à lui au dixième de point près et non plus au quart de point le plus proche. Pour rassurer les épargnants, le gouvernement a aussi décidé de fixer un plancher de 0,5%.

Un repli en perspective

Concrètement, au vu de l’inflation actuelle (voisine de 1%) et des taux de marché (environ -0,35%), le taux du livret A devrait théoriquement chuter à 0,3% et être finalement fixé à 0,5% compte tenu du plancher.

Quelle décision ?

Reste à savoir si la formule sera appliquée au 1er février prochain. Par le passé, Bercy a déjà démontré sa capacité à déroger à la formule à titre exceptionnel (que ce soit pour éviter une hausse ou une baisse du taux). Il est vrai que descendre à 0,5% ferait atteindre aux épargnants un nouveau seuil psychologique.

Pour autant, en quelques années, le contexte a changé. Le Livret a déjà franchi plusieurs paliers symboliques à la baisse et les épargnants ont appris à vivre avec des rémunérations au plancher. De surcroît, le succès actuel du Livret A montre que son taux n’est pas nécessairement dissuasif. Un élément qui pourrait bien pencher en faveur d’un abaissement du taux du Livret.

Commentaires
Epargne
Analyse0

Les infrastructures, nouvelle alternative pour l’assurance-vie

Des contrats d’assurance-vie proposent d’investir dans de la dette d’infrastructure, que ce soit en unité de compte ou via le fonds euros lui-même. Le point sur cette offre récente, qui doit avant tout être pensée au long terme.

Lire la suite