Le patrimoine financier des ménages dépasse les 5.000 milliards d’euros

Tendance Actu 0

Ce cap symbolique a été franchi fin 2017. En un an, la valeur des placements financiers des Français a progressé de plus de 205 milliards d’euros.

Creative Commons / Ken Teegardin

5.014 milliards d’euros. C’est le montant cumulé du patrimoine financier détenu par les ménages français à la fin de l’année 2017, selon la Banque de France. Le chiffre est symbolique puisque c’est la première fois que ce patrimoine dépasse les 5.000 milliards d’euros.

Au cours de l’année dernière, ce stock de produits financiers a enflé de 205,6 milliards d’euros. Les flux d’épargne se sont élevés à 105,4 milliards d’euros tandis que la revalorisation du prix des actifs a contribué à la progression à hauteur de 100,2 milliards d’euros.

Ces chiffres spectaculaires méritent toutefois quelques commentaires.

Un montant brut

Ce chiffre de 5.014 milliards d’euros correspond à un montant brut. Or, les Français ont aussi des dettes, notamment 1.328 milliards d’euros d’encours de crédits à fin 2017. En ajoutant les passifs divers, on peut estimer que le passif global est voisin de 1.500 milliards.

Ainsi, en utilisant la méthodologie de l’Insee, on peut évaluer à quelque 3.500 milliards d’euros le patrimoine financier net.

Un patrimoine inégalement réparti

Un rapide calcul permet d’estimer en moyenne à plus de 172.000 euros le patrimoine financier brut de chaque ménage. Mais bien entendu, la répartition est très inégale.

La Banque de France ne donne pas de détails. Cependant, des études passées de l’Insee ont montré que 10% de la population détenait 48% du patrimoine national. Sur ces bases, les 10% de ménages les plus aisés auraient donc un patrimoine financier brut moyen de près de 830.000 euros.

A l’inverse, on estime à 0,05% la part de patrimoine des 10% de Français les plus pauvres, soit au vu des chiffres du jour un patrimoine moyen de moins de 865 euros par ménage.

La sécurité et la liquidité avant tout

Pour placer ces quelque 5.000 milliards d’euros, les Français jouent avant tout la carte de la sécurité et de la disponibilité. Les encours de numéraire et de dépôts approchent des 1.500 milliards d’euros, soit 30% du total. Les livrets réglementés (Livret A et LDD) pèsent environ 400 milliards d’euros (8% du patrimoine financier). En ajoutant les livrets ordinaires, le total avoisine même les 600 milliards d’euros (12%).

Sans surprise, l’assurance-vie représente également un gros bloc : 1.676 milliards d’euros d’après la FFA, soit un tiers des actifs. Mais là encore, la sécurité prime puisque les fonds en euros représentent 1.340 milliards d’euros, soit bien plus que les 336 milliards d’euros investis en unités de compte.

Commentaires (5)
  • Guyfrancke
    Guyfranckeposté le 17.05.2018 à 01:23

    En fait si 10 % les plus fortunés possèdent comme indiqué 48 % des actifs, vu la progressivité des impôts ils paient au moins 60 % des impôts. La classe moyenne environ 70 % de la population en paierait environ 40 %.

  • Nikola S.
    Nikola S.posté le 17.05.2018 à 00:49

    près du tiers dans des assurances vie qui rapportent des clopinettes. En effet, les français ne sont pas prets pour faire fortune

  • vezede
    vezedeposté le 17.05.2018 à 00:24

    les riches sont les employeurs des gouvernements et ne veulent rien donner
    les pauvres n'ont pas un radis
    mais la classe moyenne .....le fiscorapace peut leur piquer un max car elle fera tout pour garder la tête hors de l'eau
    définition:
    les riches payent comptant
    la classe moyenne joue au riche à crédit
    les pauvres n'ont pas accès au crédit

  • cg2046
    cg2046posté le 16.05.2018 à 18:43

    Et au milieu des deux catégories 10% des ménages les plus aisés et 10 % des ménages les plus pauvres, il y a les classes moyennes qui passent à la caisse et ce quelque soit le gouvernement en place. Je serais très intéressé de savoir de combien les ni riches ni pauvres sont ponctionnés. Ah on me dit dans l' oreillette que cette classe qui représente 80 % de la population représente 99 % des rentrées fiscales. Faudrait vérifier tout de même !

  • profitmax
    profitmaxposté le 16.05.2018 à 17:14

    faut pas dire des choses comme ça !!!!!
    Macron va en profiter pour nous coller un prélèvement de plus

Epargne
Fiche Pratique0

Assurance-vie : quid en cas de divorce ?

Selon la manière dont a été alimenté le contrat, le divorce peut conduire à un partage de sa valeur même s’il a été ouvert par un seul des deux conjoints

Lire la suite