Le Livret A risque de vous coûter de l’argent pour la troisième année de suite

Livrets Actu 0

Comme en 2017 et 2018, le taux du Livret devrait rester inférieur à l’inflation en 2019. Une situation qui n’a plus été observée depuis le début des années 1980.

Reuters

Actuellement, le Livret A bat des records… mais pas au bénéfice des épargnants. Alors que son taux nominal (0,75%) est depuis de longs mois à un plancher, son taux net d’inflation a plongé à -0,84% en 2018, du jamais vu depuis 35 ans.

D’ailleurs, les épargnants ne sont certainement pas au bout de leurs peines. De fait, le gouvernement vise une inflation moyenne de 1,3% en 2019. Ainsi, même avec une inflation un peu moins lourde, le Livret A sera une nouvelle fois loin d’égaler la hausse des prix.

Que le taux réel du Livret passe ponctuellement dans le rouge peut se comprendre. En revanche, qu’il y reste trois ans de suite est plus inquiétant. On peut en tout cas observer que le Livret ne remplit plus la fonction qui lui avait été attribuée : protéger le capital de l’inflation.

Concrètement, après avoir été de -0,25% en 2017 puis de -0,84% en 2018, le taux réel du Livret pourrait ressortir à -0,54% cette année. Passer trois années dans le rouge n’est plus arrivé au Livret A depuis le début des années 1980.

Piloter au plus juste

Certes, mieux vaut placer son épargne de précaution sur un Livret à 0,75% que sur un compte non rémunéré. Il n’empêche que la perte de pouvoir d’achat depuis 2017 est évidente.

Imaginons un capital placé sur un Livret A début 2017. Fin 2018, même revalorisé des intérêts, ce capital avait déjà perdu près de 1,1% de pouvoir d’achat. En supposant un maintient des fonds en 2019, la perte de pouvoir d’achat atteindra 1,6% sur trois ans.

Il est dès lors essentiel pour les épargnants de ne pas surestimer leurs besoins en épargne disponible, afin de ne garder sur le leur Livret A que le strict nécessaire. Le surplus éventuel peut quant à lui être orienté vers des supports moins liquides (assurance-vie en euros, vieux PEL…), mais pouvant laisser espérer un peu plus de rémunération.

Commentaires (1)
  • Nicolas Brunel
    Nicolas Brunelposté le 08.03.2019 à 18:33

    Et sinon il y a Yeeld , la première alternative au livret A ??

Epargne
Fiche Pratique0

Actions : faut-il choisir la détention au nominatif ?

Le nominatif pur peut donner droit à des majorations de droits de vote ou de dividendes et éliminer les droits de garde. Mais la formule n’a pas que des avantages. Explications…

Lire la suite
Epargne
Actu0

Epargne : le pic de 2012 en ligne de mire

Au vu de la collecte déjà réalisée à fin mai (27 milliards d’euros), assurance-vie, Livret A et LDDS pourraient bien dépasser en fin d’année les quelques 43 milliards d’euros atteints en 2012.

Lire la suite