Le Livret A n’y arrive toujours pas

Livrets Actu 0

Comme en janvier, le Livret a de nouveau subi des retraits en février. La décollecte est déjà de 1,32 milliard d’euros sur les deux premiers mois de l’année. Et les épargnants ont raison de se montrer prudents…

Reuters

Les mois se suivent et se ressemblent pour le Livret A. Février a effectivement confirmé les mauvais résultats de janvier. Le mois dernier, la décollecte s’est élevée à 510 millions d’euros.

Le prolongement de 2015

En ajoutant les retraits de janvier, le compteur du Livret est déjà à -1,32 milliard d’euros sur l’année 2016. Le trou passe même à 1,76 milliard d’euros si l’on associe le Livret A et le LDD, dont le début d’année est lui aussi marqué par la décollecte.

Ce désamour ne constitue pas vraiment une surprise. Cela fait maintenant de longs mois que les épargnants fuient le Livret A en raison de son taux peu attractif (0,75% depuis août dernier). Rappelons par exemple que la décollecte cumulée du Livret A et du LDD a dépassé les 11 milliards d’euros en 2015.

Un taux réel négatif en 2016 ?

Cette stratégie est-elle pertinente ? Au regard du taux réel, l’année 2015 n’a finalement pas été catastrophique pour le Livret. Certes son taux moyen n’a pas dépassé 0,9%. Mais en l’absence d’inflation, il a réellement servi 0,9%. Autrement dit, une somme placée sur un Livret A tout au long de 2015 a gagné 0,9% de pouvoir d’achat. Le Livret n’avait plus fait aussi bien depuis 2009.

En 2016, les choses risquent en revanche de changer car le gouvernement attend un retour de l’inflation (1% en moyenne sur l’année). Ainsi, d’après nos calculs, il faudrait que le taux remonte au minimum à 1,5% en août prochain, pour assurer un taux réel positif, c’est-à-dire une préservation du capital épargné. Dans le cas contraire, le Livret pourrait faire perdre de l’argent à ses détenteurs. Les épargnants ont donc raison de se montrer prudents face à ce support.

Commentaires