Le livret A grand gagnant du confinement

Livrets Actu 0

La collecte du Livret A et du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) a explosé en avril.

Boursier.com

La collecte nette du Livret A s’est élevée à 5,47 milliards d’euros en avril, un record depuis avril 2010, tandis que celle du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) est elle aussi en forte hausse à 1,93 milliard d’euros. En dépit d’une faible rémunération à 0,5 %, les Français, qui ont massivement épargné durant la crise, ont jeté leur dévolu sur cette épargne sécurisée.

Troisième plus forte collecte

« Le mois d’avril restera dans les annales de l’épargne française », commente le Cercle de l’Epargne. La collecte du mois d’avril 2020 devient en effet « la troisième la plus élevée de l’histoire du Livret A et elle aurait été certainement bien plus importante si les Français avaient pu accéder à leurs guichets de Caisses d’épargne ou bancaires ». Résultat, l’encours du Livret A atteint 312 milliards d’euros, et sur les deux produits, 428,2 milliards d’euros à fin avril 2020.

Une épargne poussée par la crainte

Le contexte difficile et l’issue incertaine de la crise ont poussé les ménages à placer davantage de fonds dans leur épargne liquide. « Parmi les sujets d’inquiétude figurent évidemment la santé mais aussi le risque de perte d’emploi ou de revenus », selon le Cercle de l’Epargne, qui constate une augmentation de l’épargne de précaution lors de chaque crise depuis le choc pétrolier de 1973 : lors de la crise des subprimes de 2008/2009 et lors de celle des dettes souveraines de 2011 à 2012. Une épargne de précaution dont le dégonflement ne devrait pas être rapide, et qui « risque de ne pas être total d’autant plus que le retour à la normale s’annonce long », conclut le spécialiste de l'épargne.

Commentaires (1)
  • cg2046
    cg2046posté le 20.05.2020 à 19:14

    Ce n'est pas de l' épargne, c'est un refuge car compte tenu de l'inflation, on perd de l'argent. La faute à qui ? A tous ces gouvernements successifs qui ont eu a cœur de détruire tous les autres placements par leur réformes débiles.