Le Livret A et le LDDS tournent à plein régime

Livrets Actu 0

Sur les trois premiers mois de l’année, la collecte a dépassé les 7 milliards d’euros, malgré un taux au plancher.

Reuters

A 0,75%, le taux du Livret A est actuellement à un plancher historique et restera à ce niveau jusqu’en février 2020. Pire encore, avec une inflation attendue entre 1,1% et 1,6%, le Livret A ne protègera pas le capital de l’érosion monétaire cette année. Quant à sa future formule de calcul, elle sera moins favorable aux épargnants.

Pour autant, le Livret A est loin de faire fuir les épargnants. Il affiche au contraire une collecte insolente depuis le début de l’année. Au premier trimestre, les flux entrants se sont élevés à 6,38 milliards d’euros, selon la CDC. En ajoutant le LDDS, ce sont même 7,38 milliards d’euros qui ont été placés sur ces supports sécurisés.

A titre de comparaison, cela correspond à 60% de la collecte de l’année 2017. Les Français ont donc de l’épargne à placer, mais ne semble pas faire de la rémunération de cette épargne une priorité.

Un moindre mal

Il est vrai que les supports offrant les mêmes garanties ne sont pas plus généreux. Les livrets ordinaires servent en moyenne moins de 0,4% brut (soit 0,28% net). Quant aux PEL, les plus récents ne laissent espérer que 0,83%, voire 0,7% net.

Seule l’assurance-vie en euros permet d’envisager un meilleur rendement (1,4% en moyenne attendu en 2018). Mais les contraintes sont ici plus lourdes.

Le Livret A est donc très probablement vu comme la moins mauvaise des solutions et comme une option évidemment plus intéressante qu’un compte courant non rémunéré.

Les 400 milliards en ligne de mire

Du fait de la collecte des derniers mois, les encours cumulés du Livret A et du LLDS atteignent désormais 383,3 milliards d’euros. En cas de poursuite sur la même tendance, les deux supports pourraient franchir le cap des 400 milliards d’euros avant la fin de l’année.

Commentaires (3)
  • xvrb
    xvrbposté le 23.04.2018 à 17:40

    Une épargne de précaution, c'est un bon signe. les bénéficiaires ne cherchent pas le rendement mais la disponibilité immédiate en cas de besoin s'il y a des cigales il y a également des fourmis.

  • bob-watt
    bob-wattposté le 23.04.2018 à 17:16

    Comment font-ils pour avoir tant de pognon ? Je voudrai bien avoir la recette.....
    Certainement des retraités !!!!!

  • HELIN G
    HELIN Gposté le 23.04.2018 à 19:42

    Travaille toute ta vie en payant tous tes impôts .
    Voilà la recette de tous les retraités

Epargne
Actu0

CGP : un maillage territorial très inégal

La France compte en moyenne 1 cabinet de conseil en gestion de patrimoine pour 20.100 habitants. Mais ce taux varie de 1 pour 3.400 dans Paris à 1 pour 200.000 dans certains départements.

Lire la suite