Le Livret A et le LDDS n’ont jamais autant collecté depuis avril 2013

Livrets Actu 0

En janvier, ils ont attiré 3,9 milliards d’euros d’épargne, soit près du tiers de la collecte totale de 2017.

Boursier.com

Le mois de janvier est traditionnellement favorable à l’épargne. Mais cette année, le Livret A et de LDDS ont frappé fort. Ensemble, ils ont capté 3,9 milliards d’euros d’épargne le mois dernier, selon la CDC. Un chiffre qui équivaut presque au tiers de l’ensemble de la collecte de 2017.

Mieux encore, il faut remonter près de 5 ans en arrière pour trouver mieux. Il s’agit en effet du meilleur mois des deux livrets depuis avril 2013 et sa collecte de 4,6 milliards d’euros.

Pour le seul Livret A (3,58 milliards d’euros de collecte nette), le score n’a même jamais été aussi élevé depuis janvier 2013 (avec 8,2 milliards d’euros au compteur à l’époque).

Un taux réel négatif

Alors que les livrets réglementés ont fini 2017 sur une note timide, on peut s’interroger sur ce retournement de situation. Les Français ont-ils été perturbés par la réforme fiscale entrée en vigueur cette année, avec notamment une hausse des prélèvements sociaux pour les supports fiscalisés ? Ont-ils plus simplement souhaité garder des liquidités disponibles par précaution ?

Cette stratégie risque en tout cas d’être coûteuse. Certes, il est toujours plus intéressant de placer son argent sur un livret que sur un compte courant (non rémunéré). Mais avec un taux de 0,75%, le Livret A ne protègera probablement pas le capital de l’inflation en 2018, cette dernière étant attendue à 1,1%.

Faut-il taxer le Livret A ?

Enfin, cet afflux d’argent frais sur le Livret A va sans conteste donner des arguments à ceux qui estiment que l’encours d’épargne des supports réglementés est trop élevé et sans rapport avec les besoins d’épargne de précaution. Rappelons à ce sujet que la Cour des comptes a récemment proposé de fiscaliser les intérêts des Livrets A pour les versements dépassant 15.300 euros.

Commentaires
Epargne
Fiche Pratique0

Assurance-vie : quid en cas de divorce ?

Selon la manière dont a été alimenté le contrat, le divorce peut conduire à un partage de sa valeur même s’il a été ouvert par un seul des deux conjoints

Lire la suite