La sécurité reste le critère prépondérant pour les épargnants

Tendance Actu 0

Selon un sondage Odoxa pour Les Echos et Linxea, ce paramètre arrive loin devant la performance et la liquidité.

Reuters

Que ce soit via la future loi Pacte ou diverses autres mesures, le gouvernement arrivera-t-il à orienter davantage l’épargne des Français vers les entreprises ? La question mérite d’être posée au regard des résultats d’un sondage réalisé par Odoxa pour Les Echos et Linxea.

Interrogés sur le critère le plus important à leurs yeux, les épargnants répondent en effet la sécurité à 55%. La performance et la liquidité arrivent loin derrière avec 15% et 13%. La participation à un projet, le thème d’investissement ou encore le financement de l’économie française recueillent quant à eux peu de suffrages (5% à 7% chacun).

Plus qu’une source d’opportunités, les placements qualifiés de « dynamiques » sont surtout vus comme un risque pour le capital (dans 70% des cas).

L’assurance-vie reste incontournable

Sans surprise, l’assurance-vie et le Livret A sont donc les placements que les épargnants privilégieraient pour mettre de l’argent de côté. La première obtient 37% des suffrages et le second 33%. L’étude ne le précise pas mais on peut penser que les sondés ont essentiellement en tête l’assurance-vie en euros.

L’enquête montre aussi que 44% des sondés ont au moins un contrat ouvert. Une proportion qui au demeurant est fortement corrélés aux revenus puisqu’elle se limite à 28% en dessous de 1.500 euros par mois mais grimpe à 54% à 3.500 euros ou plus.

Enfin, il faut noter que l’exécutif devra faire preuve de pédagogie pour favoriser, comme il l’envisage, le financement des entreprises via un toilettage des fonds eurocroissance. Certes, la moitié des personnes interrogées pense que ce projet est une bonne idée. Néanmoins, seuls 25% des épargnants ont déjà entendu parler de ces produits. Et bien qu’en ayant entendu parler, ils ont du mal à cerner le rendement des eurocroissance.

Commentaires (1)
  • cg2046
    cg2046posté le 05.05.2018 à 18:04

    Encore que l' assurance vie est régulièrement attaquée par les gouvernements successifs. Alors s'embarquer dans un produit qui a une fiscalité instable, danger. Quand aux fonds euro-croissance, c'est la roulette russe, gros danger également.

Epargne
Actu0

CGP : un maillage territorial très inégal

La France compte en moyenne 1 cabinet de conseil en gestion de patrimoine pour 20.100 habitants. Mais ce taux varie de 1 pour 3.400 dans Paris à 1 pour 200.000 dans certains départements.

Lire la suite